Dans l'actu

Millenium Film Festival – Un partenariat pour redorer l’image de l’occupation

Communiqué de presse de l’Association belgo-palestinienne

Du 20 au 30 mars 2018 a lieu le Millenium Film Festival, le festival du film documentaire.
Depuis 10 ans cette année, l’événement  projette de nombreux documentaires belges et internationaux dans les salles bruxelloises.

Depuis plusieurs années, l’Association belgo-palestinienne constate et regrette le partenariat affiché avec l’ambassade d’Israël en Belgique sous couvert  de promouvoir des productions cinématographiques israéliennes. Nous avons contacté, à plusieurs reprises, les organisateurs du festival pour leur demander de mettre fin à un partenariat indigne des valeurs qu’ils annoncent les leurs, en vain.

Loin d’être un simple partenariat culturel, cette association permet à l’État d’Israël de s’afficher en toute impunité dans des évènements publics en effaçant la nature de sa politique  : une violation systématique du droit international et une oppression continue du peuple palestinien. Naïvement, ou par conviction,  le Millenium Film Festival devient acteur d’une stratégie bien rodée qui consiste à investir le monde culturel européen pour redorer son image écornée de par sa politique oppressive et guerrière contre un peuple sous occupation. En collaborant avec le gouvernement israélien, le Millenium Film Festival contre les appels aux boycotts légitimes de la société civile décidée à faire pression sur Israël afin qu’il respecte le droit international, et cautionne sa politique.

Blocus de Gaza, attaques à répétitions, colonisation grimpante, occupation violente, destruction d’infrastructure, enfermement de milliers de Palestiniens (dont des mineurs), confiscation des ressources naturelles, etc… La vie des Palestiniens n’est pas qu’un documentaire projeté dans des salles de  cinéma, c’est une réalité quotidienne pour des centaines de milliers de personnes victimes d’une politique criminelle qui persiste depuis 70 ans.

Cette année, le festival souhaite mettre en avant des personnes emblématiques, de simples citoyens qui décident de «transformer leur destin ». Nous appelons donc les organisateurs à s’inspirer  du destin de simple citoyens palestiniens, comme Ahed Tamimi ou Salah Hamouri, qui, en voulant transformer leur futur se retrouvent aujourd’hui enfermés dans les prisons israéliennes.

Dès lors, nous appelons les citoyens à dénoncer ce partenariat avec l’Ambassade d’un Etat colonial, ne pas se rendre au Millenium Film Festival jusqu’à ce que celui-ci mette fin à son partenariat avec l’ambassade d’Israël afin ne pas se rendre complice de la promotion de sa politique . Par ce geste, nous nous rangeons derrière le cri de détresse du peuple palestinien.


Publié le 20 mars 2018 sur Association belgo-palestinienne

Print Friendly, PDF & Email