Dans l'actu

En Cisjordanie, les lois ne s’appliquent plus que si les colons fascistes sont d’accord…

Luc Delval

Cédant à la menace de représailles des colons d’extrême-droite, la Cour suprême israélienne a ordonné la suspension de la démolition d’une synagogue construite par des Israéliens à Givat Ze’ev, en Cisjordanie, sur un terrain privé appartenant à un Palestinien. Et c’est l’État israélien qui a demandé à ses juges de prendre cette décision, au motif que «la police croit que la démolition de l’immeuble serait de nature à conduire à des actes de violence commis par des extrémistes de droite et dirigés contre des Arabes et des symboles religieux musulmans». La stratégie de terreur des colons est ainsi validée par l’État.

Les colons juifs de Cisjordanie, des exemples pour la civilisation occidentale…

Les colons fascistes de Cisjordanie, des exemples pour la civilisation occidentale…

En d’autres termes, le gouvernement israélien ne souhaite plus appliquer ses propres lois et décisions de Justice exécutoires par crainte que des criminels – souvent évoqués dans les milieux gouvernementaux comme des «terroristes» mais jamais légalement qualifiés comme tels – réagissent violemment.

Évidemment, cela ne vaut que face aux colons d’extrême-droite. Et c’est plus de complicité objective que de trouille qu’il s’agit.

 

Print Friendly, PDF & Email