Dans l'actu

L’interdiction moyenâgeuse d’Israël des mariages interethniques

Voici un simple tableau infographique (publié sur Haaretz) expliquant comment Israël a conçu toute une série d’obstacles pour empêcher les mariages interethniques, et tout particulièrement entre Juifs et non-Juifs.

En Israël, il n’y a pas d’institutions civiles qui s’occupent des mariages (et de bien d’autres questions de statut personnel), ce qui veut dire que seuls les rabbins orthodoxes purs et durs peuvent déterminer qui épouse un « vrai Juif ».

Israël a élaboré cela dans une tentative de protéger la tradition religieuse mais, en fait, il s’agit de coercition religieuse destinée à empêcher l’assimilation – la pire menace contre le sionisme, c’est-à-dire contre l’idéologie nationale en Israël.

Ainsi donc, ce genre d’application moyenâgeuse de la ségrégation selon la secte, la tribu ou la race (dépendant de la façon dont vous considérez la chose) est en fait requise par la nature même de l’État juif – pardon, je veux dire l’État juif et démocratique.

mariages_interdits

Traduction du tableau :

Les deux partenaires sont-ils juifs et êtes-vous un couple hétérosexuel ?

Non >> Navré, Israël n’autorise pas les mariages homosexuels

Oui >> Mazal tov ! Vous pouvez vous marier en Israël – mais uniquement si vous avez un mariage orthodoxe

Non >> Les deux partenaires sont-ils « sans religion » ? >> Vous pouvez avoir une union civile

Non >> Êtes-vous un homme juif et une femme musulmane ? >> Non, pas de mariages mélangés

Non >> Êtes-vous un homme chrétien et une femme musulmane ? >> Non, pas de mariages mélangés

Non >> Un partenaire est-il juif et l’autre chrétien ? >> Non, pas de mariages mélangés

Non >> Êtes-vous un homme musulman et une femme juive ? >> C’est compliqué

Non >> Êtes-vous un homme musulman et une femme chrétienne ? >> C’est compliqué.


Publié sur le site de Jonathan Cook le 3 juin 2014.
Traduction : JM Flémal

Print Friendly, PDF & Email