Dans l'actu

L’infanterie allemande veut bénéficier de «l’expérience israélienne» du combat en milieu urbain

Les armées israélienne et allemande ont conduit au cours des semaines écoulées «le plus important exercice conjoint de leur histoire dans le domaine du combat milieu urbain». Plus d’une centaine de militaires allemands ont débarqué en Israël il y a trois semaines pour se rendre à la base militaire de Tze’elim, dans le Negev, au sud-est de Kan Yunis (Gaza) et au sud-ouest de Beer Sheva. Il s’agit de troupes d’infanterie et de logistique, et l’armée allemande a aussi envoyé là-bas « cinq véhicules militaires lourds » selon Haaretz.

Durant une visite sur place, la ministre de la Défense allemande, Ursula von der Leyen, a affirmé que c’est avec Israël que son pays coopère le plus étroitement sur le plan militaire, précise le quotidien israélien. Ses partenaires européens seront certainement heureux de l’apprendre.

Les 110 militaires allemands appartenant à la 1ère division  de Panzers (blindés) étaient accompagnés du Général de brigade Ernst-Peter Horn, qui n’a évidemment pas manqué de visiter le mémorial de Yad Vashem, toujours selon Haaretz. Là n’était cependant pas le but principal de l’opération. « Nous avons acquis de l’expérience au cours des dix dernières années en Afghanistan et au Kosovo« , dit le Gén. Horn, « et l’armée israélienne a aussi de l’expérience« . Sur ce point, évidemment, personne ne pourrait le démentir.

Les deux armées ont fait des démonstrations de leur manière d’opérer en milieu urbain, et ont évalué la manière d’opérer de l’autre. « Cela ne signifie pas que nous allons changer quoi que ce soit, mais il est toujours bon de voir des choses différentes« , dit le Gén. Horn. Il se pourrait donc que l’armée allemande ne commence pas à défoncer les murs des maisons pour passer de l’une à l’autre, ainsi que le font habituellement les soldats de l’armée d’occupation quand ils envahissent des habitations palestiniennes…

Les soldats allemands ont visité Jérusalem mais… en civil.

Pour rappel, l’Allemagne a fourni 5 sous-marins (capables de lancer des missiles porteurs de l’arme nucléaire) à la marine de guerre israélienne, et elle en livrera prochainement un sixième, à « prix d’ami » (les deux premier sous-marins ont été purement et simplement offerts dans les années 1990, et pour les autres le gouvernement allemand a pris à sa charge entre 30% et 50% du prix)

Print Friendly, PDF & Email