Dans l'actu

L’Etat juif – notre lamentable Etat juif – est réservé aux seuls Juifs

Gideon Levy

Désormais, nous le savons : Dans l’État juif, il n’y a de pitié et de sentiments humains que pour les Juifs, de droits que pour le Peuple élu. L’État juif est réservé aux seuls Juifs.

Des jeunes de l’État juif agressent des Palestiniens dans les rues de Jérusalem, de la même façon dont les jeunes non juifs s’en prenaient aux Juifs dans les rues de l’Europe. Les Israéliens de l’État juif se déchaînent sur les réseaux sociaux, faisant étalage d’une haine et d’une soif de vengeance sans précédent par leur ampleur diabolique. Certains individus inconnus en provenance de l’État juif, qui repose essentiellement sur son ethnicité. Ce sont les enfants de la génération nationaliste et raciste – la progéniture de Netanyahu.

Depuis cinq ans déjà, ils n’entendent qu’incitations, vagues de propos alarmistes, discours vantant la suprématie sur les Arabes de la part du véritable instructeur de leur génération, le Premier ministre Benjamin Netanyahu lui-même. Pas le moindre mot humain ni commisération, pas la moindre approche égalitaire.

Ils ont grandi dans l’exigence provocatrice de la reconnaissance d’Israël en tant qu’« État juif » et ils en ont tiré les conclusions inévitables. Même avant toute précision sur ce qui signifie un « État juif » – sera-ce un État qui se pare de tefillin (phylactères), baise des mezuzot (appliques de montant de porte avec rouleaux de prières), sanctifie des charmes, ferme boutique le jour du sabbat et observe strictement les lois kasher ? – le franc est tombé, pour les masses.

La masse a été la première à intégrer sa véritable signification : Un État juif est un État dans lequel il n’y a de place que pour les seuls Juifs. Le sort des Africains est d’être envoyés au centre de détention de Holot, dans le Néguev, alors que celui des Palestiniens est de souffrir des pogroms. Voilà comment les choses fonctionnent, dans un État juif : ce n’est qu’ainsi qu’il peut être juif.

Dans l’État juif en devenir, il n’y a pas de place, même pour un Arabe qui fait de son mieux pour être un bon Arabe, comme l’écrivain Sayed Kashua. Dans un État juif, la présidente de la session plénière de la Knesset, la députée Ruth Calderon (du parti Yesh Atid – le « centre » de l’éventail politique, inutile de le préciser), coupe le micro au député arabe Ahmed Tibi (Liste arabe unie – Ta’al), qui vient de rentrer passablement ébranlé de Shoafat, après une visite à la famille de l’adolescent arabe assassiné, en lui prêchant effrontément qu’il devrait également faire allusion aux trois adolescents juifs assassinés (et précisément alors qu’il venait de le faire).

"Les Arabes à la chambre à gaz" - Tag à la peinture à Hébron

« Les Arabes à la chambre à gaz » – Tag à la peinture à Hébron

Dans un État juif, la Haute Cour de Justice approuve la démolition de la maison familiale d’un homme soupçonné de meurtre, même avant qu’il ne soit condamné.

Un État juif promulgue des lois racistes et nationalistes.

Les médias d’un État juif se repaissent à l’envi du meurtre de trois étudiants d’une yeshiva tout en ignorant complètement ou presque le sort de plusieurs jeunes Palestiniens du même âge qui ont été tués par des tirs de l’armée ces derniers mois, et généralement sans la moindre raison. .

Personne n’a été puni pour ces actes – dans l’État juif, il y a une loi pour les Juifs et une autre pour les Arabes, dont les vies sont de peu de prix. bon marché. Il n’y a pas le moindre signe d’obéissance aux lois et conventions internationales. Dans un État juif, il n’y a de pitié et de sentiments humains que pour les Juifs, de droits que pour le Peuple élu. L’État juif est réservé aux seuls Juifs.

La génération nouvelle qui grandit dans son ombre est une génération dangereuse, à la fois pour elle-même et pour son environnement. Netanyahu est son ministre de l’éducation ; les médias militaristes et nationalistes lui servent de poèmes piques et pédagogiques ; le système d’éducation qui l’emmène à Auschwitz et à Hébron lui sert de guide.

Le nouveau sabra (Israélien né en tant que tel) appartient à une nouvelle espèce, couverte de piquants tant à l’extérieur qu’à l’intérieur. Il n’a jamais rencontré son homologue palestinien, mais sait tout de lui – le sabra sait que c’est une bête sauvage dont la seule intention est de le tuer, lui, le sabra ; que c’est un monstre, un terroriste.

Il sait qu‘Israël n’a pas de partenaire pour la paix, puisque c’est ce qu’il a entendu d’innombrables fois de la bouche de Netanyahu, du ministre des Affaires étrangères Avigdor Lieberman et du ministre de l’Économie Naftali Bennett. De celle de Yair Lapid, il a appris qu’ils sont des « Zoabi » – par allusion méprisante à la députée Haneen Zoabi (du parti Balad).

Être à gauche ou rechercher la justice est perçu comme un délit, dans l’État juif ; la société civile est considérée comme traîtresse, la véritable démocratie est un mal. Dans un État juif – tel celui auquel rêve non seulement la droite mais aussi le prétendu centre gauche, y compris Tzipi Livni et Lapid – la démocratie a été estompée.

Ce ne sont pas les skinheads qui constituent le principal problème de l’État juif, ce sont ceux qui roulent des yeux d’un air moralisateur, les hommes de main, l’extrême droite et les colons. Ce ne sont pas les marges, mais le courant général, qui est en partie très nationaliste, et en partie indifférent.

Dans l’État juif, il n’y a aucun vestige de l’injonction biblique de traiter la minorité ou l’étranger avec justice. Il ne reste plus aucun Juif qui a marché avec Martin Luther King ou qui est allé en prison avec Nelson Mandela. L’État juif, qu’Israël s’obstine à vouloir faire reconnaître aux Palestiniens, doit d’abord se reconnaître lui-même.

À la fin de la journée, à la fin d’une semaine terrible, il semble qu’un État juif signifie un État raciste, nationaliste, réservé aux seuls Juifs.


Publié sur Haaretz le 6 juillet 2014.
Traduction : JM Flémal.

Gideon Levy est journaliste au quoitidien israélien Haaretz.
Il a publié : Gaza, articles pour Haaretz, 2006-2009, La Fabrique, 2009

Print Friendly, PDF & Email