Dans l'actu

Les syndicats jordaniens protestent contre l’accord sur le gaz avec Israël

Le Conseil des Associations professionnelles de Jordanie a décidé de faire grève mercredi afin de protester contre la construction d’un gazoduc censé acheminer du gaz israélien vers la Jordanie.

Dans une déclaration, le Conseil a expliqué qu’un sit-in aurait lieu entre 12 et 14 h (heure locale), près de l’Université de la Science et de la Technologie, à Irbid.

« Nous sommes opposés à la normalisation avec l’ennemi sioniste, et ce, sous tous ses aspects, et nous ne voulons pas que la faiblesse de cette génération engage les générations futures dans des décisions néfastes pour les intérêts de nos enfants et petits-enfants », a déclaré Ali Obous, qui dirige le Conseil.

Est-il raisonnable d’importer ce gaz en provenance de l’ennemi ? Il ne lui appartient pas [à Israël], il appartient à la nation arabe et il lui a été volé.

« Un jour, si nous voulons exprimer notre opinion à leur propos, tout ce qu’ils auront à faire, c’est de fermer les robinets du gaz. »

« Exprimer son opinion est un devoir sacré et nous continuerons à résister et à exprimer notre refus tant que nos droits n’auront pas été rétablis », a-t-il ajouté.

En septembre 2016, la Jordanie et Israël avaient signé un accord prévoyant qu’Amman importerait 45 milliards de mètres cubes de gaz naturel en provenance d’Israël et pour une valeur de 10 milliards de dollars en 15 ans.

Selon la Société nationale jordanienne de l’énergie électrique (NEPCO), l’accord devrait permettre à l’organisation d’économiser annuellement quelque 300 millions de dollars.


Publié le 25/7/2018 sur Middle East Monitor
Traduction : Jean-Marie Flémal

Print Friendly, PDF & Email