Dans l'actu

Les syndicats écossais pour la Palestine

Nous avons reçu le message ci-dessous de Mick Napier, président du Scottish Palestinian Solidarity Campaign (Scottish PSC). Des engagements importants des syndicats écossais pour des initiatives concrètes pour la solidarité avec le peuple palestinien. Un exemple pour nos organisations syndicales !

En ce jour, les délégués de la Conférence annuelle du Congrès des syndicats écossais (Scottish Trade Union Congress – STUC), la coordination regroupant tous les syndicats d’Écosse, se sont exprimés par un vote unanime et répété contre l’apartheid israélien. Les 450 délégués ont voté pour :

  • une campagne de dénonciation du rôle de JNF raciste (Jewish National Fund – Fonds national juif) dans le système israélien d’apartheid ;
  • le soutien par les participants de l’initiative Bienvenue en Palestine, qui a tenté par des moyens pacifiques de se rendre en Palestine via l’aéroport de Tel-Aviv ;
  • le soutien total de l’appel palestino-brésilien en faveur du Forum social mondial – Libérez la Palestine, qui se tiendra au Brésil en novembre ;
  • le soutien aux grévistes de la faim palestiniens et au travail d’Addameer, l’organisation de soutien aux prisonniers palestiniens.

Les délégués du Congrès ont félicité les étudiants pour leur travail dans l’organisation des événements au cours de la Semaine de l’apartheid israélien 2012 et pour avoir lancé une action de soutien des prisonniers palestiniens en grève de la faim et appelé à soutenir également la manifestation en Écosse, ce samedi 28 avril, à Edimbourg.

Ces décisions du STUC concernant le soutien de la lutte des Palestiniens pour la liberté ont été prises par une confédération syndicale représentant un demi-million de travailleurs organisés dans tous les secteurs de l’économie et elles seront largement perçues comme un prolongement et une continuation de la solidarité internationale que le STUC avait également témoignée en faveur de la lutte de libération de l’Afrique du Sud.

En 1986, Glasgow, la plus grande ville d’Écosse, avait baptisé une rue du centre ville du nom de Mandela, alors que ce dernier était toujours détenu à Robben Island.

Combien de temps va-t-il encore falloir attendre pour qu’il y ait une place ou une rue de la Palestine dans nos villes principales ?

Le texte intégral des résolutions (toutes votées à l’unanimité) figure sur le site www.scottishpsc.org.uk

Print Friendly, PDF & Email