L'actu

Les loisirs formatifs des enfants de colons juifs en Cisjordanie

Il n’est jamais trop tôt pour apprendre aux enfants à tuer. C’est en tous cas ce que paraissent estimer les colons qui peuplent Yakir, une colonie juive de “Samarie”, c’est-à-dire la moitié nord de la Cisjordanie occupée. 

Cet été, les enfants de Yakir âgés de 10 à 11 ans suivent un stage d’activités où ils sont entraînés au maniement du fusil d’assaut M16 – le fusil d’assaut standard de l’armée des États-Unis – avec l’approbation de l’armée israélienne. Le stage est organisé sous les auspices du “Conseil régional de Shomron”, précise le site israélien Ynetnews.

Les armes étaient confiées aux enfants à l’occasion d’une “journée de l’armée”. Il ne faut pas oublier que dans quelques années ces enfants seront, pour beaucoup d’entre eux, en uniforme à un check-point, armés jusqu’aux dents face à des civils palestiniens sur qui ils auront dans les faits un droit de vie de de mort presque absolu, avec l’assurance d’une quasi-impunité (voire de devenir un héros national), quoiqu’il arrive. 

Précisons que les filles n’y participaient pas : “Les filles, pendant ce temps, ont subi des activités de «modestie et créativité», impliquant des ateliers sur la coiffure, la manucure et le styling”. La “modestie”, comme l’entendent les orthodoxes juifs, consiste à s’habiller dans le respect de la tradition, comme c’est expliqué ici, l’idée de base…  : 

 …est de porter des vêtements qui témoignent du respect que l’on a pour soi-même, des vêtements qui ne rabaissent pas la personne qui les porte en accentuant le corps de façon exagérée, suggérant que celui-ci – plutôt que l’âme et ses qualités – constitue l’essentiel de la personnalité.

Voilà, voilà,…

Quelques parents ont manifesté leur désapprobation, certains comparant ce stage estival à “un camp du Hamas”.  Le directeur du camp nie toutefois avoir reçu des appels des parents à ce propos et il souligne que “tout s’est passé en complète sécurité”. Selon le site Ynetnews le percuteur des armes de guerre manipulées par les enfants était démonté.

Le Conseil régional a pour sa part fait valoir, selon Ynetnews que “Yakir est une communauté de premier plan dans les valeurs éducatives et morales. Dans le cadre des activités éducatives du camp d’été, une «journée de l’armée et de la communauté» a été organisée en coopération avec les FDI *, tout comme les activités sont organisées pour familiariser (les enfants) avec les FDI le jour de l’indépendance chaque année”.

L’activité en question est l’une des dix stations d’activité qui comprenaient également la sensibilisation aux activités de Magen David Adom (MDA, service médical d’urgence national d’Israël)”, a ajouté le Conseil régional de Shomron, soulignant qu’il “continuera à éduquer les enfants aux valeurs du sionisme, Amour de la terre et des valeurs des FDI sans s’excuser”.

De fait, cette activité s’inscrit dans une tradition déjà longue d’embrigadement militariste des enfants israéliens, particulièrement dans les colonies juives de Cisjordanie, dont témoignent par exemple de nombreuses photos : 

Et encore ceci n’est-il bien entendu qu’un petit échantillon…


* FDI : abréviation du nom officiel de l’armée israélienne d’occupation.

 

 

Print Friendly