L'actu

Les Israéliens deux fois plus nombreux à quitter le pays qu’à y revenir : 16.700 départs, 8.500 retours

Lior Dattel (Haaretz)

Après plusieurs années durant lesquelles le nombre d’Israéliens qui quittent le pays pour s’installer à l’étranger a décliné, la tendance s’est inversée en 2015, et pour la première fois depuis 2009 il y a eu davantage d’Israéliens qui sont partis qu’il n’y en a eu qui ont fait le voyage en sens inverse pour revenir “au pays”.

En 2015, 16.700 Israéliens ont quitté Israël, généralement avec leur famille, pour s’installer durablement à l’étranger, alors que 8.500 de ceux qui avaient vécu à l’étranger pendant au moins un an sont revenus s’installer en Israël, selon les données du Bureau Central des Statistiques israélien.

A gauche : “Je suis de Austin, au Texas. Israël me paierait pour m’installer dans son pays (flèche vers l’autre personne) parce que je suis juive”
A droite : “Je suis de Palestine. Je ne peux pas retourner dans mon pays parce que je ne suis pas juif”

Les derniers chiffres disponibles concernent l’année 2015, car ils ne prennent en considération que les Israéliens qui ont vécu hors d’Israël pendant une période continue d’au moins un an, ce qui implique qu’on doive attendre une année complète avant de calculer les données.

Le nombre d’Israéliens ayant vécu à l’étranger qui reviennent au bercail n’a jamais été aussi faible depuis 12 ans, et la baisse est constante depuis 2012.

Alya à rebours

Les dernières statistiques officielles indiquent que deux Israéliens sur mille quittent Israël pour s’installer à l’étranger pour une longue période, alors qu’un seul sur mille y revient.

La plupart de ceux qui partent (95%) sont des Juifs, et plus de la moitié (54%) sont nés ailleurs qu’en Israël et y avaient émigré en provenance d’Europe (64%), des États-Unis ou d’Australie (25%), ou encore venant de pays d’Afrique ou d’Asie (11%).

Depuis la déclaration d’indépendance d’Israël, en 1948, environ 720.000 Israéliens ont quitté le pays pour vivre ailleurs et ne sont jamais revenus s’y installer, selon le Bureau Central des Statistiques. Celui-ci estime qu’actuellement entre 557.000 et 593.000 Israéliens vivent à l’étranger, sans compter les enfants nés à l’étranger de parents israéliens.


Source : Haaretz – Traduction : Luc Delval

A lire, sur le même thème :  

Le Ministre israélien de la Défense accuse la France de “complot” contre les Juifs et les incite à quitter ce pays “qui n’est pas leur patrie (décembre 2016)

Print Friendly, PDF & Email