Dans l'actu

L’Égypte met les bouchées doubles pour étouffer Gaza

Selon des sources citées par l’AFP, quatre pêcheurs palestiniens ont été arrêtés par la marine égyptienne au large de la bande de Gaza. Les quatre hommes se trouvaient en mer lorsqu’ils ont été interpellés vendredi soir par les forces navales égyptiennes au large de la ville de Rafah, dans le sud du territoire palestinien, ont indiqué ces sources.

Selon des sources palestiniennes sécuritaires, “les quatre hélicoptères et un certain nombre de bateaux égyptiens ont pourchassé les pêcheurs dans la nuit de vendredi et les ont emmenés vers une destination inconnue”, soulignant que la marine et l’aviation militaire égyptienne ont pourchassé d’autres pêcheurs dans la même zone.

Les sources ont indiqué que quatre pêcheurs palestiniens ont été blessés, mais il ne précise pas le nombre de détenus.

Le ministère de l’Agriculture du Hamas a confirmé l’arrestation des quatre pêcheurs qui étaient en train d’“exercer leur profession” et demandé aux autorités égyptiennes de cesser d’“opprimer” les pêcheurs palestiniens, dans un communiqué.

Il faut dire, que l’Égypte a récemment renforcé, sous pression israélienne et américaine, son dispositif de sécurité maritime contre la contrebande par voie maritime avec la bande de Gaza, afin de compléter un dispositif terrestre de lutte contre ce qu’elle appelle la contrebande avec la bande de Gaza.

En effet, les responsables de sécurité égyptiens ont annoncé en milieu de semaine que les autorités avaient commencé à construire un dispositif de sécurité pour lutter contre le trafic maritime avec la bande de Gaza.

Selon ces sources, “un tel dispositif consiste à établir un port marin pour accueillir les navettes de la sécurité dans la région”, ajoutant que “son but est d’empêcher toute tentative éventuelle de contrebande du côté palestinien sur les frontières maritimes égyptiennes”.

Il a ajouté que “l’Égypte a établi un système de sécurité pour assurer la pleine sécurité des frontières maritimes et terrestres avec la bande de Gaza. Il y a des projets déjà réalisés et d’autres structures sont encore à l’étude”.

Des témoins ont dit avoir vu des camions transportés des blocs de béton de la plage le mois dernier. Ils ont souligné que les travaux avaient commencé il y a trois jours.

La bande de Gaza est soumise à un blocus israélien, y compris maritime, depuis l’été 2006, renforcé après la victoire législatif du mouvement de résistance palestinien Hamas en juin 2007.

Israël, qui contrôle l’accès par mer et air au territoire, a réduit la zone de pêche, qui était de 20 milles (environ 37 km) en vertu des accords d’Oslo de 1993, à 3 milles (environ 5,50 km) aujourd’hui. Avant l’embargo, environ 3.500 pêcheurs exerçaient le long des 40 kilomètres de littoral de la bande de Gaza.

 

Print Friendly, PDF & Email