Dans l'actu

Le vice-premier israélien annonce la fin du “gel” des constructions en Cisjordanie

Le vice-premier ministre israélien Yaalon, prenant la parole devant des colons juifs installés non loin de Al-Khalil (Hébron) leur a assuré avec force que “les implantations reprendront dès l’expiration du moratoire, le 26 septembre”.

La petite fête à laquelle il prenait part était organisée, rapporte le Jerusalem Post, “à l’occasion de l’achèvement d’un nouveau quartier” dans la colonie de Maon. Il faut en effet se souvenir que parmi les nombreuses exceptions au soi-disant “gel” des constructions figure la poursuite de toutes les constructions entamées avant la décision du gouvernement, c’est-à-dire autour de 3.000 logements (sans parler des immeubles non-résidentiels).

Nous n’évacuerons pas les implantations. Nous ne déplacerons pas de Juifs. Nous ne les sacrifierons pas à la place d’Israël”, a déclaré Yaalon. Et d’ajouter que le gouvernement n’interdira pas l’accès de certaines régions du pays aux Juifs “alors que les Arabes peuvent vivre où ils le souhaitent”.

Les implantations n’ont jamais constitué un obstacle à la paix, a-t-il ajouté. L’absence de la paix est due à plusieurs raisons qui ne nous sont aucunement liées. Nos voisins ne reconnaissent pas le droit des Juifs à vivre sur leur terre. Ils ne reconnaissent pas le droit d’Israël à exister en tant que foyer national du peuple juif”, a ajouté Yaalon.

Print Friendly, PDF & Email