Dans l'actu

Le stock mondial d’armes nucléaires tend à diminuer, mais Israël en veut toujours plus

Le dernier rapport de l’institut suédois  SIPRI (Stockholm International Peace Institute) fait état d’une réduction globale du nombre d’armes nucléaires dans le monde. Le SIPRI constate que tous les pays qui en sont dotés ont entrepris des programmes de “modernisation” de leur arsenal nucléaire, qui reste un “élément central” de leurs doctrines de sécurité nationale, mais que dans l’ensemble le nombre d’armes nucléaires est en diminution. A la notable exception d’Israël.

Les stocks mondiaux d’ogives nucléaires s’élevaient à 13.865 1 au début de cette année, soit une diminution de 600 par rapport au début de 2018, estime le SIPRI. Le stock d’Israël serait compris entre 80 et 90 têtes nucléaires. En 2018, le stock israélien était estimé à 80. 

«Ce que nous rapportons, c’est que le nombre total d’armes nucléaires est en déclin, mais tous les États détenteurs d’armes nucléaires sont en train de se moderniser ou ont annoncé leur intention de moderniser leurs forces», a déclaré la chercheuse du SIPRI, Shannon Kile à l’agence de presse allemande DPA.

Neuf États possèdent officiellement des armes nucléaires : les États-Unis, la Russie, la Grande-Bretagne, la France, la Chine, l’Inde, le Pakistan, Israël et la Corée du Nord. Israël n’a jamais admis officiellement détenir l’arme atomique et n’a pas signé le traité dit de “non-prolifération”. L’accès aux informations est évidemment d’autant plus difficile pour le SIPRI que le programme nucléaires israélien n’a pas d’existence officielle, quoique sa réalité ne fasse aucun doute.

Les États-Unis et la Russie, principales puissances nucléaires du monde, représentaient plus de 90% des stocks mondiaux (voir tableau ci-dessus).

Les deux pays ont réduit leurs stocks conformément au traité bilatéral de 2010 sur la réduction des armes nucléaires connu sous le nom de New START. Les réductions incluent les ogives obsolètes de la guerre froide, mais le rythme des réductions ralentit par rapport à il y a 10 ans. Ce traité vient à expiration en 2021, et jusqu’ici il n’y a aucune négociation en cours pour sa prolongation au-delà de cette date.

Outre Israël, l’Inde et le Pakistan ont également développé leurs arsenaux nucléaires respectifs, ainsi que leurs moyens de production d’armes atomiques.

 

Print Friendly, PDF & Email

Notes   [ + ]

1. ce chiffre inclut les armes dites actives, celles qui sont stockées et celles qui sont prêtes à être démantelées – NDLR