Dans l'actu

Le gouvernement Netanyahou approuve un projet de loi qui prévoit la prison à perpétuité pour «terrorisme»

Le «comité ministériel de législation» israélien a approuvé dimanche un projet de loi qui prévoit la prison à perpétuité pour  » les terroristes qui tuent des civils innocents « . Il sera prochainement soumis au parlement pour adoption définitive, indique Haaretz.

La nouvelle législation en projet vise à revoir l’échelonnement des peines pour les fait impliquant un homicide. Plus spécialement, elle crée un quatrième niveau, désigné comme «assassinat avec circonstances aggravantes».

La loi actuelle définit trois niveaux de gravité et de peines : homicide par imprudence, homicide involontaire et assassinat (avec préméditation).  La qualification «assassinat avec circonstances aggravantes» vise les actes de terrorisme, l’assassinat de «victimes innocentes», l’homicide sur mineur(s) par ceux qui en ont la garde, les homicides avec actes de barbarie et les (soi-disant) «crimes d’honneur». La prison à perpétuité serait la peine obligatoire (donc à la fois le minimum et le maximum).

Ce projet avait été préparé au cours de la précédente législature par la ministre de la Justice de l’époque, Tzipi Livni. L’actuelle ministre, la fasciste Ayelet Shaked, a décidé de le faire approuver par le gouvernement et le parlement à la suite de la mort d’Alexander Levlovich, 64 ans, qui en septembre dernier est mort après avoir perdu le contrôle de son véhicule, dans les environs de Jérusalem, après avoir été la cible de jets de pierres.

Les lanceurs de pierre sont poursuivis pour homicide involontaire et non pour assassinat, ce qui selon la ministre «pose un problème de définitions». «Désormais, l’assassinat sera défini comme un assassinat et les tueurs seront punis», a-t-elle déclaré.

Aux dernières nouvelles aucune peine n’est prévue pour les tueurs de l’armée d’occupation, les flics en civil infiltrés dans les manifestations palestiniennes qui soudain sortent une arme et tirent dans le tas et les lanceurs de bombes de haute technologie sur des civils…


Source : Haaretz

Print Friendly, PDF & Email