L'actu

Le gouvernement irlandais estime lui aussi que « le boycott d’Israel est légitime »

Le ministre des affaires étrangères irandais, pourtant connu pour son soutien à Israel, vient de déclarer que « le mouvement BDS représente un moyen légitime de faire pression sur Israël pour mettre un terme à l’occupation ».
Après la Suède et les Pays-Bas, c’est au tour du gouvernement irlandais de se démarquer de la campagne de criminalisation du mouvement BDS (Boycott, Désinvestissement, Sanctions) lancée dans les pays occidentaux à la demande d’Israël.

Cortège Palestine au sein de la manifestation à Dublin le 24 avril dernier.

C’est au parlement irlandais que Charles Flanagan, ministre des affaires étrangères a déclaré jeudi : “Même si le gouvernement ne soutient pas lui-même un tel mouvement, BDS s’appuie sur un point de vue légitime et notre gouvernement n’est pas d’accord avec les tentatives de diaboliser ses partisans ».

Lors de ce débat parlementaire en Irlande, Flanegan, qui faisait pourtant partie du petit groupe des « Amis d’israël » au sein du parlement, s’est également inquiété du sort réservé par Israël à Omar Barghouti, dirigeant palestinien de la campagne BDS, qui vient d’être interdit de déplacements à l’étranger.

Il a fait savoir qu’il suivait cette affaire, et attendait des éclaircissements sur ce sujet, comme sur les attaques contre l’ensemble des ONG de défense des droits de l’homme, de la part des dirigeants israéliens.

Il faut dire que les défenseurs d’Israël ont perdu du terrain lors des dernières élections en Irlande, tandis que que l’on compte désormais 40 parlementaires sur les 158, qui ont voté pour l’arrêt de tout commerce des armes avec Israel, et plus généralement pour la suspension de l’accord d’association commercial entre l’Europe et Israël, pour non respect de la cause sur les des droits de l’homme.

Et au cours de la semaine écoulée, le festival littéraire irlandais, le Listowel Writers’ Week Festival, a publiquement refusé un financement de l’ambassade d’Israel en Irlande.


Publié le 28 mai 2016 sur The Electronic Intifada
Traduit : CAPJPO-EuroPalestine

Print Friendly, PDF & Email