Dans l'actu

Le géant irlandais du béton CRH désinvestit du seul producteur de ciment israélien

Le groupe irlandais CRH (Cement Roadstone Holdings) a décidé de se défaire de sa participation de 25% dans le seul producteur israélien, Mashav, a annoncé Independent.ie

C’est l’aboutissement d’une campagne des défenseurs des droits des Palestiniens, qui sont notamment intervenus lors des assemblées générales annuelles des actionnaires pour mettre en cause le rôle que cette participation lui faisait endosser dans la colonisation des territoires palestiniens.

CRH détenait une participation au capital de 25% dans Mashav depuis 2001, et depuis des années cela a attiré les foudres de certains actionnaires, et de groupes de pression.

Le ciment produit par Mashav a notamment été utilisé pour la construction du “mur de séparation” (plus adéquatement désigné comme le “mur de l’apartheid” ou le “mur de la honte”) qu’Israël a construit en majeure partie en territoire palestinien, et dont le tracé a été condamné par la Justice internationale.

Mashav contrôle une firme nommée Nesher, dont le ciment est utilisé pour fabriquer les éléments préfabriqués qui composent en grande partie le mur.

Le groupe “Ireland Palestine Solidarity Campaign”, qui publie sur son site web beaucoup de précisions sur cette affaire, figure parmi ceux qui, depuis des années, ont exercé des pressions sur CRH pour que le groupe désinvestisse de Mashav.

Le groupe CRH est également présent en Belgique, notamment via la société Schelfhout, implantée à Kinrooi, qui fabrique des murs en béton et autre éléments préfabriqués.

Print Friendly, PDF & Email