Dans l'actu

Le Front Populaire après 50 ans : Stratégie pour la libération de la Palestine

Khaled Barakat

Le 11 décembre est le 50e anniversaire de la fondation du FPLP (Front populaire pour la libération de la Palestine). C’est aussi la date à laquelle Netanyahou sera reçu au parlement européen. Soyons nombreux dans les rues de Bruxelles pour dire que Netanyahou et d’autres criminels de guerre ne sont pas les bienvenus !
Un rassemblement aura lieu à l’appel d’un grand nombre d’organisations,

le lundi 11 décembre, de 11 h 30 à 13 h 30 à la « Petite rue de la Loi »
(entre le Rond-Point Schuman et le parc du Cinquentenaire).

Boycott apartheid Israël ! Soutien à la résistance palestinienne !

Ci-dessous, un article de Khaled Barakat, auteur et militant de la gauche palestinienne concernant la stratégie du FPLP.

Il n’était pas possible pour le Front Populaire pour la Libération de la Palestine de déterminer sa vision politique et organisationnelle et ses objectifs stratégiques globaux au moment de son lancement officiel le 11 décembre 1967, ni de répondre à cette difficile tâche intellectuelle dans la première année de sa naissance. Ceci simplement parce que le FPLP a été formé comme une coalition de plus d’une faction et de groupe de guérilla révolutionnaire qui commençaient à émerger et qui ne se considérait pas comme un parti politique unifié, régi par une vision centrale complète et des lois et règlements internes.

La nature et les circonstances du lancement et ses complexités et conditions sont restées un frein ferme et tenace mis à la réalisation des conditions nécessaires pour lancer la vision intellectuelle, politique et organisationnelle du parti, vision stratégique qui reflète l’essence de son projet révolutionnaire et, par-dessus tout, justifie son existence et sa nécessité.

On peut dire que la première tentative sérieuse et fructueuse à ce niveau a abouti avec un succès étonnant après la Conférence de février 1969 et les divisions qui ont suivi au sein du Front Populaire. Cette période a été accompagnée d’un état de fractionnements, de confusion et une tempête intellectuelle, politique et organisationnelle, ainsi que des conflits et contradictions internes et personnelles qui dans certains cas ont presque submergé ce nouveau parti révolutionnaire. Particulièrement dans la période après la défaite lors de l’agression de 1967, quand presque tous les régimes arabes, à la fois «nationalistes» et réactionnaires, ont trouvé dans le soutien de la droite palestinienne une solution et un moyen de faire face à la menace de la gauche révolutionnaire arabe exprimée dans ce nouveau parti. Ainsi, la vision du FPLP sur la vie et sur la lutte s’est développée initialement sur une naissance trébuchante, difficile et sanglante.

La conclusion et le résultat des idées principales et initiales qui ont formé le lancement du Front Populaire pour la Libération de la Palestine ont été clairement manifestés dans la deuxième conférence nationale du Front en février 1969. Dans cette conférence et dans l’effort intellectuel et politique qui a suivi, les objectifs et l’identité du Front Populaire pour la Libération de la Palestine ont été développés sous le nom de la Stratégie de la Libération de la Palestine.

Ce document de la Stratégie a constitué le point de départ et la boussole directrice du parti révolutionnaire dans son développement ultérieur. Ce document a été la référence légitime pour le Front jusqu’à ce jour, et il a été examiné, critiqué et corrigé. Cela s’est passé à la Quatrième Conférence Nationale en 1981, puis à nouveau lors de la session de 1983 du Comité Central. Aujourd’hui, il doit être relu, réexaminé, mis à jour et largement diffusé à nouveau.

Malgré le fait que plusieurs années se sont écoulées depuis sa promulgation et malgré le fait que la réalité objective reflétée dans certains textes de la stratégie a changé, les principales déclarations et les idées qu’il contient demeurent véridiques et cohérentes. Ce document historique constitue la pierre angulaire et la fondation sans laquelle il est difficile de lire l’histoire de ce parti et de comprendre sa relation, sa pensée et son mouvement, les domaines dans lesquels le Front a été lancé en tant que parti révolutionnaire démocratique, et comment il a exprimé l’essence de son projet intellectuel général.

Notre but n’est pas d’invoquer « l’histoire » comme un texte stéréotypé et rigide, mais nous voulons vraiment mettre l’accent sur le besoin de lire ce document une fois de plus, plus d’une fois, si nous voulons comprendre l’esprit, la personnalité et les caractéristiques du FPLP sans abandonner les tâches et la situation du renouveau. Une lecture courageuse, honnête et scientifique dépend de la théorie et de la pratique, et de l’outil de connaissance révolutionnaire qui observe avec un regard œil rigoureux, découlant de la réalité matérielle et de ses résultats, de ses leçons et de ses faits.

Ainsi, le parti doit mesurer sa capacité à inventer la nouveauté sans compromettre son essence, parce que toute vraie innovation doit être un produit de son environnement et elle exprime un besoin nécessaire au lieu d’un besoin personnel, et regarde vers l’avant et anticipe l’avenir.

Les objectifs stratégiques du FPLP sont clairs et n’ont pas changé. Tous les documents émis par les conférences du Front ont souligné cela – le changement n’est pas dans les racines ni dans le tronc, mais dans les branches, les feuilles et brindilles. Les racines doivent rester solides et fermement liées au sol. Parce que parfois le « renouvellement » est une fausse couverture portant de fausses promesses et se révéler réactionnaire, même s’il est présenté comme « nouveau ». En outre, parfois le « nouveau » est en réalité un abandon de la stratégie jusqu’au niveau de la défaite.

La stratégie du FPLP souligne que nous ne partons pas de zéro. Il n’y a pas de point zéro dans la pensée, dans la lutte et dans l’histoire, et le Front est un parti révolutionnaire démocratique avec la riche expérience historique d’un demi-siècle. Il a vécu une expérience permanente et continue au milieu de la bataille et la confrontation. La marche d’un demi-siècle de juste et de faux, de réalisations et de revers et nous voulons que cette situation reste cohérente avec les objectifs généraux du parti révolutionnaire, une condition nécessaire pour le progrès et la croissance.

Tout cela nous conduit à nous tenir debout, à penser et à lire notre stratégie une fois de plus. Parce que la stratégie signifie, dans l’essentiel, la route, la boussole et l’objectif. Aujourd’hui, nous avons un demi-siècle d’expérience du FPLP. Nous devons réfléchir, évaluer, tirer les leçons et répondre collectivement à la question après 50 ans : Comment en sommes-nous arrivés là ? Où allons-nous ?


Publié le 20/11/2017 sur PFLP
Traduction : André Comte –ISM

Pour lire la Stratégie pour la Libération de la Palestine (en anglais), cliquer ici.

Vous trouvez ici d’autres articles de Khaled Barakat ou parlant de lui, publiés sur ce site

 

Print Friendly, PDF & Email