Dans l'actu

Le convoi de « Viva Palestina » est enfin entré à Gaza

Le convoi international d’aide de “Viva Palestina” est entré mercredi soir dans la bande de Gaza après un long périple et des incidents avec la police égyptienne. Le convoi est passé dans l’enclave palestinienne via la ville frontalière de Rafah, sous les applaudissements de milliers de personnes. Il est formé d’au moins 140 camions et voitures chargés de nourriture et de matériel médical en provenance d’Europe, de pays arabes et de Turquie, et dirigé par le député britannique George Galloway.

Nous sommes venus de 17 pays, nous avons voyagé pendant plus d’un mois pour venir ici, et pourquoi ? Parce que nous sommes honorés d’être en Palestine, a déclaré M. Galloway à son arrivée dans la ville de Gaza. “J’en appelle au monde arabe, du Maroc à Bahreïn, pour qu’il soutienne et défende la Palestine”, a-t-il plaidé. Son convoi, bloqué pendant plusieurs jours en Jordanie, était arrivé lundi à Al-Arich, dans le Sinaï égyptien, après avoir transité par la Syrie. Dans la nuit de mardi à mercredi, des heurts violents ont opposé des policiers égyptiens aux militants pro-palestiniens membres du convoi.

Les militants protestaient contre une décision de l’Égypte de faire transiter une partie de leurs véhicules par Israël avant d’entrer à Gaza. Cinquante-cinq personnes – 40 militants, selon les organisateurs, et 15 policiers, selon une source médicale – ont été blessées dans les heurts, la police utilisant canons à eau et matraques et lançant des pierres sur les manifestants, tandis que les activistes répliquaient par des jets de pierres. Le calme est finalement revenu mercredi à Al-Arich et le convoi a pu prendre la route pour Gaza. Toutefois, indépendamment de ces incidents, la tension est montée mercredi à la frontière entre l’Égypte et la bande de Gaza, où un policier égyptien a été tué et cinq Palestiniens blessés lors d’un échange de tirs.

Print Friendly, PDF & Email