Dans l'actu

Le conseil municipal de Swansey (Pays de Galles) interdit de futurs contrats avec Véolia

Une décision historique a été prise par le Conseil municipal de Swansea (Pays de Galles) pour empêcher de futurs contrats avec Veolia en raison de ses activités illégales en Cisjordanie.

Le Conseil municipal de Swansea a approuvé la résolution suivante le jeudi 17 Juin :

« Les Nations-Unies non seulement ne reconnaissent pas l’annexion et l’occupation par Israël de Jéru­sa­lem-Est, mais elles ont déclaré à plusieurs reprises qu’à leur avis, les colonies israéliennes à Jérusalem-Est et en Cisjordanie sont contraires au droit international, et elles ont exigé que les activités de colonisation et d’occu­pation israéliennes ne doivent pas être soutenues. L’entreprise multinationale Veolia est un partenaire de premier plan dans un consortium visant à construire un système de métro léger reliant Israël à des colonies de peuplement illégales dans Jérusalem-Est occupée, un projet qui manifestement est non seulement contraire aux exigences des Nations-Unies mais qui viole le droit international.

Le Conseil invite donc le leader et chef de la direction de ne pas signer ou permettre que soient signés de nouveaux contrats ou que soient renouvelés des contrats existants avec Veolia ou toute autre société en violation du droit international, tout en restant dans le cadre du droit. »

Veolia a actuellement des contrats avec la ville pour ce qui concerne les bus locaux et les parcs relais à hauteur de £699.000 par an et l’enseignement à domicile à hauteur de £238.000 par an.

L’adoption de la résolution est très importante en soi, mais nous avons découvert depuis que c’est la première résolution de ce genre à avoir été adoptée par une autorité du Royaume-Uni, en ce qu’elle rend explicite les raisons pour exclure tout futur contrat avec Veolia. D’autres autorités ont mis fin à des contrats avec Veolia, mais n’ont pas précisé cette raison. Le Conseil municipal de Swansea montre donc la voie avec ce qui est maintenant considéré comme une décision historique.

La résolution a été soumise au Conseil à la suite d’une campagne, au cours de laquelle les 72 conseillers ont reçu des informations précises sur les activités illégales de Veolia. Nous avons été heureux de constater que les soutiens à agir venaient de plusieurs côtés, et avons depuis été en contact régulier avec des élus de presque tous les partis qui continuent à être vigilants sur la question.

Swansea montre désormais le chemin à un nombre croissant de villes prêtes à prendre une position morale contre les contrevenants à la loi internationale. La liste comprend déjà Dublin, Stockholm et Melbourne et au sein du Royaume-Uni de nouvelles initiatives sont déjà en cours, ce qui signifierait que d’autres autorités suivent l’exemple de Swansea.

Alan et Miriam, Shrewsbury


Source : Swansea Action for Palestine, 7 juillet 2010
Traduction par Nicole Kiil-Nielsen, députée Europe Ecologie sur Brest Ouvert, 16 juillet 2010

Print Friendly, PDF & Email