Dans l'actu

Le Comité « Free Mustapha » a été reçu au Ministère des Affaires étrangères

Communiqué de presse du jeudi 23 août

Une délégation du comité de soutien à Mustapha Awad, artiste belge, d’origine palestinienne, emprisonné depuis le 19 juillet, a été reçu ce mercredi 22 août au Ministère des Affaires étrangères

La délégation était composée de An Muylaert, médecin, qui s’est occupée de Mustapha, depuis son arrivée comme jeune réfugié en Belgique; Alex Deswaef, président d’honneur de la Ligue des Droits de l’Homme; de Mohammed Okal, jeune danseur dans le groupe debkeh Raj’een (danses traditionelles) que Mustapha a fondé; de Hamdan Al Damiri, représentant la Communauté palestinienne en Belgique ; de Dominique Surleau, Secrétaire générale du PAC (Présence et Action Culturelles) et de Myriam De Ly (Plate-forme Charleroi-Palestine).

Tous les membres de la délégation ont pu faire part de leurs liens personnels avec Mustapha et de leur inquiétude à propos de son sort.

Nous avons eu l’impression d’avoir réellement été écoutés par quatre responsables de l’administration du SPF Affaires Étrangères (trois personnes de la Direction générale consulaire et une personne spécifiquement en charge du Moyen-Orient) qui nous ont accueillis.

Nous avons pris connaissance des pas que le Ministère a entrepris dès qu’ils ont été au courant que Mustapha était arrêté. Une nouvelle visite du Consul belge auprès de Mustapha a été demandée de leur part.

Nous avons pu remettre les 1.364 signatures pour la pétition « Free Mustapha », qui a été lancée le vendredi 18 août.

En quatre jours de temps, en plein congé et en WE, le Comité « Free Mustapha » a pu accueillir 1.263 signatures à titre individuel et 101 signatures d’organisations dont 37 organisations belges.

Les représentants du Ministère nous ont dit qu’ils feront part au Consul belge à Jérusalem de notre visite et du vent de solidarité qui souffle en Belgique, pour que Mustapha se sente soutenu.

Alexis Deswaef et d’autres membres de la délégation ont fait part de leur plus vive inquiétude eu égard aux violations des droits de l’homme commises lors des interrogatoires de prisonniers en Israël (traitements inhumains, torture, …).

Les représentants du ministère semblaient partager nos craintes. An Muylaert a soulevé le point que Mustapha devrait au moins avoir l’occasion d’appeler sa famille.

Nous attendons maintenant les prochains pas diplomatiques qui seront entrepris : la nouvelle visite du consul à Mustapha en prison, la nouvelle audience devant un tribunal israélien début septembre, l’accès au dossier par l’avocat de Mustapha sur place.

Mais attendre ne veut pas dire rester inactifs. Nous savons que Mustapha et le groupe Raj’een sont connus dans les quatre coins du pays.

Nous continuerons notre campagne d’information et de mobilisation pour sa libération jusqu’à ce qu’il soit enfin de retour parmi nous. Nous vous invitons à signer la pétition et à suivre notre page FB

Le comité « Free Mustapha »

Print Friendly, PDF & Email

1 Trackbacks & Pingbacks

  1. La campagne en vue de libérer l’artiste belge Mustapha Awad prend de l’ampleur : des syndicats et des parlementaires apportent leur signature – Pour la Palestine

Les commentaires sont fermés.