Dans l'actu

Le Bus de la Liberté sillonnera la Cisjordanie

Juliano Mer-Khamis, fondateur du Théâtre de la Liberté, acteur et metteur en scène bien connu, avait été abattu devant le théâtre en avril 2011. Et au cours de l’année dernière, l’armée israélienne a attaqué le Freedom Theater, ses employés et leurs familles à plusieurs reprises. Le directeur artistique du théâtre, Nabil Al-Rae avait été arrêté dernièrement, dans la nuit du 6 juin.

Photo : Wagdi Eschtayah / APA images

Photo : Wagdi Eschtayah / APA images

Dans un article, publié sur Electronic Intifada, Jilian Kestler-D’Amours explique que les autorités israéliennes continuent de dire que les arrestations sont liées à l’enquête sur l’assassinat de Juliano. Mais le directeur général du théâtre, Jonatan Stanczak est clair à ce propos : «Ces types d’enlèvements et d’attaques à l’égard du Freedom Theater se sont produits trop de fois, ce qui nous mène à croire que cela n’est peut-être pas entièrement, voire pas du tout, fait dans le cadre d’une enquête entourant l’assassinat de Juliano. »C’est probablement un moyen pour l’armée israélienne de harceler et de briser le Freedom Theater.»

Malgré la répression, le Freedom Theater de Jénine ne baisse pas les bras !

Leur nouvelle initiative : le Bus de la  liberté, qui utilise le théâtre interactif et l’activisme culturel pour témoigner, sensibiliser et construire des alliances à travers la Palestine occupée et au-delà.

freedombus

De 23 septembre au 1er octobre 2012, les gens du monde entier prendront part à un parcours de solidarité de 9 jours à travers la Cisjordanie, en Palestine occupée. Pendant le trajet, des acteurs et musiciens palestiniens utilisent le théâtre action pour raconter les histoires personnelles de membres de la communauté rencontrée et ce dans toute la région.

Les représentations seront basées sur des récits autobiographiques parlant de démolitions de maisons, d’appropriation des terres, d’emprisonnement politique, du mur de séparation et d’autres réalités de la vie sous occupation israélienne. Les participants à ce parcours de la liberté pourront aussi entendre des histoires qui soulignent la riche histoire palestinienne de protestation créative, de boycotts, de grèves générales, et d’autres formes de lutte populaire non-violente.

En outre, le trajet inclura des visites guidées par des dirigeants locaux, des concerts et des tables rondes où les défenseurs des droits humains palestiniens, des artistes, des militants et des universitaires discuteront le mouvement BDS, le rôle des femmes dans la lutte populaire, la résistance à travers l’art et d’autres aspects de la résistance civile palestinienne.

Alice Walker, Noam Chomsky, Angela Davis, Judith Butler, John Berger, Peter Brook, Omar Barghouti et Mairead Maguire parrainent ce bus de la liberté. (Liste complète des signataires, cliquez ici)

« Le parcours de la liberté symbolise les aspirations du peuple palestinien à être libéré d’une occupation illégale, à exercer son droit à l’autodétermination, et à réclamer justice après des décennies d’oppression. Ce parcours de la liberté représente autant la liberté de mouvement qu’un mouvement pour la liberté. Ceux qui rouleront pour et avec les Palestiniens répondront à l’appel d’une solidarité mondiale, pour exiger une Palestine libre. Nous devons tous répondre à cet appel « Judith Butler


Développement de la pression internationale
concernant les arrestations

Le 13 juin, 50 parlementaires européens ont envoyé une lettre à Catherine Ashton, haute représentante de l’Union européenne pour les affaires étrangères, demandant la libération d’al-Raee. La lettre a été publiée sur le site du Freedom Theater.

« Nous considérons que c’est un devoir de la communauté internationale et bien plus encore de l’Union européenne, de demander aux dirigeants de l’État d’Israël de respecter le droit international et de stopper la vague répressive et brutale de détentions, contraire aux dispositions de la quatrième Convention de Genève » affirme la lettre.

« En outre, l’UE devrait soutenir l’action culturelle qui contribue à instaurer un climat de compréhension. Compte tenu de l’urgence de la situation, nous apprécierions une action de votre part pour sauvegarder et protéger la vie de Nabil al-Raee, « ajoute la lettre.

Des pétitions demandant que al-Raee soit libéré de prison circulent également au travers de l’Europe et de l’Amérique du Nord, et le Freedom Theater a encouragé tout un chacun à s’adresser directement aux politiciens israéliens et au bureau de coordination de district de l’armée israélienne.


Sources : Freedom Bus et Electronic Intifada.
Traduction pour ce site : Annick Walachniewitz.

Print Friendly, PDF & Email