Dans l'actu

L’assassin de Vittorio Arrigoni a été tué en Irak

Mahmoud al-Salfiti, un Gazaoui qui avait été condamné pour avoir participé à l’assassinat de Vittorio Arrigoni dans la bande de Gaza en 2001, a été tué en Irak alors qu’il combattait pour l’État islamique (EI), a rapporté le site internet italien Leggo. Vittorio Arrigoni, militant italien d’ISM, avait été odieusement assassiné par un groupe salafiste de Gaza en avril 2011.arrigoni En 2011, un tribunal du Hamas condamnait Mahmoud al-Salfiti à la prison à vie pour l’assassinat d’Arrigoni. Cette peine sa peine avait été commuée par la suite en 15 ans de détention. Al-Salfiti avait disparu en juin après s’être vu accorder un congé de détention pour le Ramadan. Selon les médias gazaouis, il s’était arrangé pour quitter la bande de Gaza et avait gagné l’Irak, où il a été tué récemment. Un message transmis par plusieurs sites djihadistes disait : « Mahmoud al-Salfiti, qui avait participé à la mort de l’infidèle italien Arrigoni et avait alors été emprisonné par le Hamas avant de s’échapper voici quelques mois et de rallier l’État islamique, est mort en martyr durant les combats pour Anbar. » Anbar, une province irakienne, est actuellement le théâtre de lourds combats entre l’EI et l’armée irakienne. Source : Haaretz, 29 novembre 2015 Traduction : Jean-Marie Flémal


9782953449617Vittorio Arrigoni, arrivé à Gaza en tant que bénévole d’ISM, avait décidé de rester à Gaza, lorsqu’en 2008 l’armée israélienne l’a transformé en grand Guernica. Il a témoigné dans un livre poignant « Rester humain à Gaza » Edition : Scribest 2010 – 143 pages – ISBN 9782953449617 Prix : 13,50 €. Préface d’Illan Pappe.

Print Friendly, PDF & Email