Dans l'actu

L’armée met fin à un odieux attentat contre la souveraineté israélienne fomenté par la Belgique.

playground_paid_by_belgium_n

Nous en avions rendu compte au mois de février : la Belgique avait commis un odieux attentat contre la souveraineté de l’État d’Israël, témoignant ainsi du caractère foncièrement antisémite de son gouvernement et de la volonté de celui-ci de préparer sournoisement un nouvel holocauste.

Comment interpréter autrement, en effet, la construction de deux toboggans, d’un carrousel et de deux balançoires pour les enfants du quartier de Sur Baher, à Jérusalem-Est, dont la population est essentiellement composée de terroristes palestiniens (les culottes courtes que d’aucuns portent car ils sont foncièrement sournois ne trompent personne) ?

En fait, ce n’était pas une première. En 2015 déjà, la Belgique avait financé une autre plaine de jeux dans la zone de Zaatra, au sud de Naplouse.

Heureusement, Israël ne se laisse pas intimider par l’arrogante Belgique, et – ainsi que le rapporte le “Alternative Information Center” de Jérusalem sur la foi de déclarations du Maire de BeitaWasif Muwala – mardi dès l’aube les vaillants soldats de la non moins vaillante armée de défense de l’unique démocratie du Moyen-Orient ont pris d’assaut toboggans et balançoires et ont rétabli la souveraineté de l’État Juif sur la totalité du territoire de la zone en détruisant tout cet arsenal !

Nul doute que dans un avenir proche la plaine de jeux de Sur Baher subira le même sort, et que l’impérialisme belge, qui cherche à rendre des enfants palestiniens un peu plus heureux, sera définitivement tenu en échec afin qu’il n’entrave plus si peu que ce soit le nettoyage ethnique du territoire que les sionistes ont reçu en cadeau de Dieu et que balançoires et toboggans palestiniens ne sauraient souiller impunément.

 

Print Friendly, PDF & Email