Dans l'actu

La “start-up nation” israélienne a trouvé la solution au problème de la sécheresse : des prières organisées par le Ministre de l’Agriculture

La Palestine souffre d’une sécheresse importante. Le Lac de Tibériade (en arabe : بحيرة طبريا (buhayrat tabariya)) a atteint au début du mois de décembre son niveau le plus bas à pareille époque de l’année depuis 15 ans.  Les précipi­tations enregistrées en Israël de septembre à novembre n’ont atteint que 45% de la moyenne pluriannuelle, et les services de la météo s’attendent à un hiver sec.

Mais heureusement le gouvernement de la start-up nationqui se flatte de régner en maître sur les hautes techno­logies, connu pour résoudre tous les problèmes qui se posent dans cette région du monde, a une solution : le Ministre de l’Agriculture Uri Ariel a invité les agricultueurs israéliens et la population en général à faire des prières pour la pluie.

Avant la prière pour la pluie…

N’en déduisez pas que Uri Ariel soit un homme à la mentalité archaïque : c’est sur Facebook qu’il a lancé son appel. Les prières commenceront mardi sur l’esplanade du “Mur des lamentations” à Jérusalem.

Sur l’invitation à ces prières officiellement “organisées par le Ministre de l’Agriculture” figurent les symboles de l’État d’Israël, du Ministère de l’Agriculture, du mouvement des “Moshavim” – une des principales organisations de colons juifs dont les membres sont regroupés en communautés “coopératives” – et du mouvement des Kibboutz religieux – qui ne compte qu’une petite vingtaine de kibboutz, parmi les plus traditionalistes et les plus radicalement “orthodoxes” et réactionnaires.

La participation du Secrétaire général d’une organisation qui se consacre à la multiplication des “avant-postes” en Cisjordanie, c’est-à-dire des colonies sauvages que le gouvernement israélien feint de considérer comme illégales (il en fait démanteler une de temps en temps, aussitôt remplacée par deux ou trois autres avec son aide) est également annoncée, de même que celles de plusieurs hautes personnalités du judaïsme local.

Défense de rire la prochaine fois que la propagande pro-israélienne vous parle de la  “start-up nation” et de ses hautes technologies.

L.D.                 

Print Friendly, PDF & Email