Dans l'actu

La «Saison France-Israël» : une vulgaire opération de propagande officielle prenant la culture en otage, dénoncée et boycottée comme telle

Dénonçant une opération où la culture sert de «vitrine» à l’État d’Israël et à sa politique chaque jour plus criminelle envers les Palestiniens, 80 personnalités françaises issues du monde des arts affirment leur refus de participer à la «Saison France-Israël» de l’Institut Français et expliquent les raisons de leur choix.  Parmi eux : les cinéastes Jean-Luc Godard, Simone Bitton et Eyal Sivan, l’éditeur Eric Hazan, le dessinateur Tardi, le plasticien Ernest Pignon-Ernest,…

En 1968, Jean-Luc Godard était parmi les cinéastes contestataires qui provoquèrent l’annulation du Festival de Cannes.

A l’occasion du 70e anniversaire de la proclamation d’indépendance d’Israël, une «Saison Franco-Israélienne» va s’ouvrir au mois de juin prochain en France.

Elle est organisée d’un côté par l’Institut français, émanation des ministères des Affaires étrangères et de la Culture, et de l’autre par le cabinet du Premier ministre israélien, par les ministères des Affaires étrangères, de la Culture, de l’Économie, des Sciences, des “Affaires stratégiques” 1, des “Affaires de Jérusalem”, par la Chambre de commerce franco-israélienne et par l’ambassade d’Israël à Paris.

Le site web de l’Institut Français précise que cette opération de propagande a été «décidée au plus haut niveau des deux États». Elle se déroulera de manière simultanée dans les deux pays entre les mois de juin et de novembre 2018 et comportera un grand nombre d’événements : expositions, représentations théâtrales, lectures, projections de films, etc. 

Les signataires d’une pétition –  «musicien.nes, écrivains, cinéastes, metteures en scène, comédiens, technicien.ne.s, plasticien.ne.s, photographes, dessinateurs, danseurs et danseuses» – dénoncent le fait que «cette initiative, sous couvert de promouvoir le dialogue et l’échange, est en réalité l’un des moyens mis en œuvre par le gouvernement israélien pour redorer le blason de l’État d’Israël, passablement terni par sa politique chaque jour plus dure à l’encontre des Palestiniens et son statut de “start-up nation” du sécuritaire».

Comme l’a dit Reuven Rivlin, président de l’Etat d’Israël, « les institutions culturelles forment une vitrine dans laquelle Israël présente d’elle-même une image démocratique, libérale et critique ».

«Par solidarité avec les Palestiniens, nous refusons de figurer dans cette vitrine, nous ne participerons pas à la Saison France-Israël et nous appelons à ne pas y participer sous quelque forme que ce soit», proclament les  signataires :

Pierre Alferi, écrivain
Guy Alloucherie, metteur en scène
Valérie Belin, photographe
Stéphane Bérard, plasticien
Christian Benedetti, metteur en scène
Arno Bertina, écrivain
Julien Blaine, écrivain
Simone Bitton, cinéaste
Irène Bonnaud, metteure en scène et traductrice
Catherine Boskowitz, metteure en scène
Nicolas Bouchaud, comédien
Alain Bublex, plasticien
Robert Cantarella, metteur en scène
Laurent Cauwet, écrivain
Laurence Chable, comédienne
Fanny de Chaillé, chorégraphe
Patrick Condé, comédien
Enzo Cormann, écrivain
Stéphane Couturier, photographe
Sylvain Creuzevault, auteur/metteur en scène
Alain Damasio, écrivain
Luc Delahaye, photographe
Philippe Delaigue, metteur en scène
Eva Doumbia, metteure en scène, auteure
Valérie Dréville, comédienne
Dominique Eddé, écrivaine
Annie Ernaux, écrivaine
Fantazio, musicien
Sylvain George, cinéaste
Liliane Giraudon, auteure
Sylvie Glissant, Institut du tout monde
Jean-Luc Godard, cinéaste
Dominique Grange, chanteuse
Harry Gruyaert, photographe
Alain Guiraudie, cinéaste
Eric Hazan, écrivain-éditeur
Laurent Huon, comédien
Imhotep, compositeur, groupe IAM
Valérie Jouve, photographe
Nicolas Klotz, cinéaste
Leslie Kaplan, auteure
Kadour (HK), chanteur
La Parisienne Libérée, chanteuse
Pierre-Yves Macé, compositeur
Pierre Maillet, comédien et metteur en scène
Jean-Paul Manganaro, écrivain et traducteur
André Markowicz, écrivain, traducteur
Myriam Marzouki, metteure en scène
Maguy Marin, chorégraphe
Jean-Charles Massera, artiste, écrivain
Valérie Massadian, cinéaste
Daniel Mermet, réalisateur
Natacha Miche, auteure
Alexandre Mouawad, éditeur-graphiste
Nicolas Milhé, plasticien
Jean-Pierre Moulin, comédien
Gérard Mordillat, écrivain
Bernard Noël, écrivain
Vincent Ozanon, comédien
Elisabeth Perceval, cinéaste
Mathieu Pernot, photographe
Ernest Pignon-Ernest, plasticien
Christian Prigent, écrivain
Amandine Pudlo, comédienne
Nathalie Quintane, auteure
Adelibe Rosenstein, metteuse en scène
Mala Sandoz, metteuse en scène
Eyal Sivan, cinéaste
Samuel Steiner, écrivain
Philippe Tancelin, poète
François Tanguy, metteur en scène
Tardi, dessinateur
Serge Teyssot-Gay, musicien
Mathilde Villeneuve, lab. Aubervilliers
Martine Vandeville, comédienne
Jean-Jacques Viton, écrivain
Martin Winckler, écrivain (et médecin)
Dominique Ziegler,  auteur-metteur en scène

Print Friendly, PDF & Email

Notes   [ + ]

1. Chargé spécifiquement de la lutte contre la campagne mondiale BDS – Boycott, Désinvestissement, Sanctions – NDLR

1 Trackbacks & Pingbacks

  1. La conférence de presse de Jean-Luc Godard – Cannes 2018 – Le Monde...

Les commentaires sont fermés.