Dans l'actu

La Palestine au féminin

Conférence-débat sur le rôle des femmes en Palestine, le lundi 27 juin à 14 h 30 à l’Eden, boulevard Jacques Bertrand,1, Charleroi.

En Palestine, les femmes ont toujours été actrices à part entière de la lutte palestinienne et jouent à ce titre un rôle clé, tant sur le plan social et culturel que sur le plan politique et économique.
Elles continuent à subir les conséquences de l’occupation, du siège, de l’exil, des discriminations politiques et sociales, et à réinventer leur combat pour la liberté, la dignité et l’égalité.
Afin de rendre hommage à leur engagement quotidien et leur permettre de témoigner, huit d’entre elles nous rejoindront entre le 8 mars 2011 et le 8 mars 2012.

Deux femmes de cette délégation seront accueillies à Charleroi le 27 juin.  Au-delà d’une rencontre avec les  partenaires, médias et autorités locales et provinciales, elles seront présentes à une conférence à l’Eden 14 h 30 afin de témoigner de leur vécu, de leur engagement et d’échanger et de débattre avec le public.

Il s’agit de Mona Taneeb, figure de proue du mouvement rural des femmes à Tulkarem et très active dans les comités populaires de la région et d’Amal Elsana-Alh’jooj, bédouine du Néguev, directrice d’un Centre pour l’égalité des droits entre citoyens palestiniens et juifs dans l’état d’Israël

Mona Taneeb
est née en 1964 dans le camp de réfugiés Balata. Dans les années 80, elle rejoint le mouvement pour les droits des femmes à Tulkarem. En tant que militante du terrain, elle participa  dans la première Intifadah.
Figure de proue du mouvement rural des femmes, elle préside l’organisation des femmes dans le village d’Irtah, près de Tulkarem et est également membre du comité exécutif de l’Association pour la réhabilitation des femmes rurales.
Elle est également un membre actif dans les Comités populaires contre le mur et la colonisation.
Epouse de Fayez Taneeb (que la Plate-forme Charleroi-Palestine a accueilli à Charleroi en novembre 2010)
et mère de cinq enfants, elle continue de travailler la terre, enfermée entre le mur d’annexation et une entreprise chimique israélienne établi de façon illégale.

Amal Elsana-Ajlh’jooj
est née en 1972 dans un village bédouin arabe dans le sud d’Israël, dans une famille de 13 enfants. Elle a commencé à faire un travail d’organisation sociale à l’âge de 14 ans et à 17 ans elle fonda la première organisation de femmes bédouines.
Amal est une figure-clé dans la lutte pour le statut de la minorité arabe et le statut des femmes en Israël et a reçu à ce titre de multiples distinctions et prix.

 

Elle a fondé le centre AJEEC – NISPED’s, le centre arabe – juif pour l’égalité et la coopération, dont elle est la directrice. Et elle dirige avec Vivian Silver l’institut  du Néguev pour les stratégies de paix et de développement, NISPED.
Elle est mariée avec l’avocat Anwar Alh’jooj et elle est mère de jumeaux, âgés de sept ans.

Quand on évoque les problèmes de la Palestine, il est rare d’entendre la voix des femmes. N’hésitez pas prendre deux heures de votre temps pour les rejoindre. Elles ont franchi pas mal d’obstacles pour nous rejoindre.
L’entrée est gratuite et la réservation souhaitée au 071 32 13 17 ou sur charleroi@viefeminine.be.

La rencontre est organisée à l’intiative de Génération Palestine et Vie Féminine, en partenariat avec la Plate-forme Charleroi-Palestine et les associations féminines participantes et actives au sein du Conseil Francophone des Femmes de Belgique – régionale Charleroi-Thuin : Amnesty International, Les Femmes Prévoyantes Socialistes de Charleroi, le Service « Egalité des Chances » de la ville de Charleroi, la Fédération Socialiste de Charleroi, le groupe Citoyelles, le Foyer Familial, Entraide et Fraternité « Vivre ensemble », les Femmes Ecolo, Marianne, Le Germoir, Vie Féminine.
Avec le soutien de la Ville de Charleroi et de la Province du Hainaut.

Print Friendly, PDF & Email