Dans l'actu

La “menace iranienne” sur Israël : plus démographique que nucléaire

Dans l’émission « Countdown » de la chaîne de télé étatsunienne MSNBC, le Colonel Lawrence Wilkerson explique, à la lumière notamment de documents révélés par Wikileaks, que le danger que représenterait pour Israël l’accession de l’Iran à l’arme nucléaire n’est pas tant celui d’un bombardement atomique qu’un danger démographique : les sondages montrent que beaucoup d’Israéliens ne voudraient pas vivre “à l’ombre de cette menace” (que leurs dirigeants agitent en permanence) et quitteraient le pays.

Et quels sont ceux qui auraient, les premiers, la capacité de quitter Israël ? Les ashkénazes de la classe dominante, riches ou tout au moins aisés, qui ont tous un deuxième passeport – britannique, français et surtout étatsunien – en poche, et qui pourraient assez facilement transplanter leur affaires ailleurs.

Il ne vient apparemment à l’esprit de personne que les Iraniens, et tous les pays de la région, n’apprécient pas particulièrement de vivre sous la menace de l’armement nucléaire israélien, sachant qu’Israël – au-delà du slogan éculé sur « la seule démocratie,… bla-bla » – dérive chaque jour un peu plus vers une extrême-droite très agressive, au sein de laquelle illuminés et exaltés ont une influence croissante.

Visit NBCNews.com for breaking news, world news, and news about the economy

Resterait alors un ensemble Palestine – Israël dans lequel l’équilibre démographique actuel serait nettement rompu en faveur de la population arabe, à laquelle il ne serait pas possible bien longtemps de continuer à nier tout droit politique, de sorte que c’en serait définitivement fini du soi-disant “caractère juif” de l’État d’Israël, et que l’échec historique du sionisme serait consommé.

Print Friendly, PDF & Email