Dans l'actu

La Grèce signe un accord militaire avec Israël

Le gouvernement grec, dirigé par le parti de gauche Syriza, a signé avec Israël un accord de « statut des forces » qui offre l’immunité juridique aux forces militaires des deux pays pendant qu’elles s’entraîneront tant en Grèce qu’en Israël.

mingrecdefense

Le ministre grec de la Défense, Panagiotis Kammenos, à droite, salue son homologue israélien Moshe Yaalon à Tel-Aviv, le 19 juillet. (Photo : Ministère grec de la Défense nationale) Israël n’a jamais signé d’accord similaire auparavant qu’avec les États-Unis, signale The Jerusalem Post. L’accord a été signé lors d’une visite du ministre grec de la Défense Panagiotis Kammenos à Tel-Aviv où, en compagnie de son homologue israélien Moshe Yaalon, il a discuté de la possibilité de resserrer les liens entre les deux pays. Kammenos dirige le partenaire de Syriza dans la coalition grecque, le parti de droite des Grecs indépendants. Les deux hommes ont également discuté d’une coopération plus rapprochée dans « l’industrie de la défense » et des « questions concernant la sécurité maritime » dans les gisements gaziers méditerranéens situés dans les zones économiques de la Grèce, de Chypre et d‘Israël. En avril et mai, des escadrilles d’avions de combat israéliens F-16 ont effectué des exercices communs d’entraînement au départ de bases aériennes grecques. C’était la première fois que la Grèce invitait des forces aériennes étrangères à participer à ses principaux exercices militaires annuels, connus sous l’appellation « Iniohos-2015 ». La Grèce permet effectivement à Israël de se servir de son territoire pour s’entraîner à tuer des Palestiniens, et ces « compétences » seront susceptibles d’être mises à profit la prochaine fois qu’Israël lancera une attaque contre Gaza.

accordmilitairegrceisral

Des avions de combat israéliens F-16 sur une base aérienne grecque au cours de l’exercice militaire commun, l’« Iniohos-2015 », le 30 avril dernier. (Photo : Ministère grec de la Défense nationale)


Publié sur The Electronic Intifada le 23 juillet 2015.
Traduction : Jean-Marie Flémal.

Print Friendly, PDF & Email