Dans l'actu

La campagne « Connaissez vos droits » en faveur des enfants palestiniens

La Plate-forme Charleroi-Palestine a rencontré un responsable de DCI (Defense for Children) – section Palestine au mois d’avril et a décidé de soutenir la campagne « Know your rights » (« Connaissez vos droits ») pour les enfants sur les droits des personnes arrêtées.

Ayed Abueqtais de DCI-Palestine (2e à droite), à une conférence de la Plate-forme Charleroi-Palestine sur les enfants palestiniens emprisonnés en Israël, le 27 avril 2016. Photo : Raymond Saublains

La campagne « KYR » en faveur des enfants palestiniens se concentre sur la capacitation et l’éducation des enfants palestiniens afin de garantir leurs droits élémentaires au sein du système de détention militaire israélien.

DCI-Palestine a organisé des séances de formation pour les enfants palestiniens des écoles afin d’accroître leur conscientisation à propos de ce qui les attend au courds de leur arrestation et du processus de leur détention. Les formations se concentraient sur la compréhension des droits de l’homme internationaux importants dans le cadre des arrestations, des transferts et des processus d’interrogatoire. En outre, les formateurs commentaient les droits découverts dans la législation militaire israélienne et la façon dont ses droits sont systématiquement refusés aux enfants palestiniens arrêtés.

Suite à la nouvelle procédure de convocation, nous avons demandé à nos juristes et travailleurs de terrain d’expliquer aux enfants l’importance de contacter un avocat avant de se rendre aux bureaux DCO quand ils y sont convoqués.

L’importance de cette campagne tire son origine dans le refus par la législation martiale israélienne de reconnaître les droits élémentaires et fondamentaux des enfants palestiniens arrêtés par les forces israéliennes en Cisjordanie.
Il importe de conscientiser les enfants palestiniens sur les droits de l’homme, via la formation et l’information en tout particulièrement dans les communautés visées par les forces israéliennes, quand elles procèdent à des arrestations à proximité du mur de séparation et des colonies illégales.

Un numéro de téléphone, facile à retenir est inscrit sur la carte, de sorte que les enfants palestiniens peuvent contacter un avocat de DCI – Palestine 24 h sur 24, 7 jours sur 7, pour autant que les autorités israéliennes les autorisent à accéder à un téléphone.

Ci-dessous la carte d’information, réalisée par DCI-Palestine :

Defense for Children International – section Palestine

Connaissez et exigez vos droits

Le but de cette carte est de conscientiser les enfants de 12 à 17 ans à propos de leurs droits en cas d’arrestation et d’interrogatoire par l’armée ou la police israéliennes.

L’heure de l’arrestation, souvent opérée la nuit, la façon dont elle est menée et la violence et les menaces qui l’accompagnent ont toutes pour but de semer la confusion et de vous terroriser afin de vous arracher des aveux le plus rapidement possible.

Rappelez-vous toujours que vous avez des droits et qu’il vous faut les réclamer au cas où les gens censés appliquer la loi ne vous les liraient pas au moment où ils vous arrêtent ou vous interrogent.

Si un préposé aux interrogatoires vous promet de vous relâcher si vous avouez, s’il vous menace de vous enfermer dans une cellule, de faire arrêter d’autres membres de votre famille ou de recourir à des méthodes d’interrogatoire plus violentes au cas où vous n’avoueriez pas, NE VOUS FIEZ PAS à ce que ces promesses et NE CEDEZ PAS à ce genre de menaces. N’AVOUEZ RIEN si vous n’avez pas vu ou consulté un avocat, parce que ce genre, de confession sera utilisée pour vous condamner dans un tribunal militaire.

Au moment de votre ARRESTATION, vous devez RECLAMER les droits suivants :

  • Demandez les raisons de votre arrestation au moment même où l’on vous arrête.
  • Demandez qu’on vous présente un mandat d’arrêt.
  • Demandez où l’on va vous emmener.-
  • NE RESISTEZ pas à l’arrestation.

Au moment où l’on vous INTERROGE, vous devez RECLAMER les droits suivants :

  • Réclamez votre droit à informer votre famille de votre situation présente.-
  • Demandez de pouvoir voir et consulter un avocat avant le début de l’interrogatoire.-
  • Vous avez le droit de garder le silence durant l’interrogatoire.-
  • Vous avez le droit de refuser de signer n’importe quel document que vous ne comprenez pas.-
  • Vous avez le droit d’accès à une toilette, à de la nourriture, à de l’eau ou à des soins médicaux à tout moment.
    NE FAITES AUCUNE CONFESSION si on ne vous autorise pas à voir votre avocat. Sinon, gardez le silence.

Vous serez condamné par un tribunal militaire qui s’appuiera sur vos aveux. Tout ce que vous dîtes, toute confession que vous faîtes pourra (et sera) utilisé contre vous dans un tribunal.

Quand vous comparaissez devant un juge, vous devez :

L’informer de toute torture ou maltraitance que vous avez subie ou aux menaces de torture et de maltraitance proférées contre vous et l’informer au cas où l’accès à un avocat vous aurait été refusé.

A tout moment, rappelez-vous toujours :-

Vous avez le droit de déposer plainte contre toute torture et acte de maltraitance que vous avez subie, et ce, par le biais de votre avocat.

Vous voulez soutenir cette campagne d’information ? Versez votre soutien sur le compte BE90 7512 0438 7932 de la Plate-forme Charleroi-Palestine avec la mention : soutien campagne DCI-Palestine.

Defense for Children International – Palestine

Pour plus d’info : lisez ce rapport réalisé en avril 2016 par la Plate-forme des ONG françaises pour la Palestine :

rapport-enfants-prisonniers-avril-2016

Pour télécharger le document, cliquer ICI


Traduction des documents de DCI-Palestine : Jean-Marie Flémal

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email

2 Trackbacks & Pingbacks

  1. Abla Sa’adat : La détention administrative est un danger permanent pour tous les Palestiniens – Pour la Palestine
  2. Israël a arrêté 651 enfants palestiniens depuis le début de 2018 – Pour la Palestine

Les commentaires sont fermés.