Dans l'actu

L’ Europe continue de récompenser Israël avec de l’argent et des contrats

L’Europe s’obstine à préférer commercer avec l’État voyou d’Israël plutôt qu’adopter une attitude critique – et conforme à ses obligations en droit international – à l’égard de Tel-Aviv ou décréter des sanctions contre la politique israélienne d’implantation de colonies dans les territoires palestiniens occupés.

Les entreprises et institutions israéliennes sont impliquées dans douze programmes de recherche sur la sécurité de l’Union européenne.

Il s’agit entre autres d’Israel Aerospace Industries (qui construit des drones – avions sans pilote – pour exécuter des Palestiniens en dehors de toute légalité), de Motorola Israel (avec ses « barrières virtuelles » de caméras sensibles à la chaleur disposées autour de 47 des colonies illégales – un système de radars de 158 millions de dollars) et d’Elbit Systems (qui collabore à la construction du mur de l’apartheid sur le territoire palestinien).

Verint Systems a obtenu de la Commission européenne un contrat de 9,1 millions d’euros pour des tâches de surveillance et de sécurité intérieure, affirme Ben Hayes d’International Voice (www.tni.org/article/should-eu-subsidise-israeli-security).

Un projet (TASS – Total Airport Security System – Système pour une sécurité totale dans les aéroports) est actuellement à l’essai à Heathrow, à Athènes et dans un aéroport intérieur israélien. Si ces essais s’avèrent positifs, Israël va pouvoir, d’ici peu, équiper tous nos aéroports européens de ce système : bâtiments, fret, passagers, avions, véhicules roulants, équipements divers, etc. Le personnel de sécurité serait israélien et le matériel comprendrait des scanners, des senseurs, du traitement de données, etc.

Pour la première fois aussi, Israël a reçu 14 millions d’euros de l’Union européenne pour une collaboration qui s’étendra sur les sept prochaines années.

“Le Plan d’action qui a été conclu avec Israël contribue à insuffler une nouvelle énergie et à se concentrer sur les relations entre l’Union européenne et Israël. L’objectif consiste à ce qu’Israël s’intègre progressivement à la politique et aux programmes européens. Toute mesure prise sera déterminée par les deux parties et le Plan d’action a été conçu sur mesure pour répondre aux intérêts et aux priorités d’Israël, ainsi qu’à son niveau de développement.”  (voir sur le site web officiel de l’U.E.)

L’Union européenne souffre de la même maladie que le président des États-Unis. En juillet 2010, Obama a encore fait tirer un chèque de 2,775 milliards de dollars d’« aide sécuritaire » à l’État d’Israël.

Aujourd’hui, Israël dispose déjà de plus de 400 entreprises spécialisées dans la sécurité. L’industrie israélienne de la sécurité vend annuellement pour 5,5 milliards de dollars de produits, dont 2 milliards destinés à l’étranger. L’importation de produits sécuritaires représente 650 millions de dollars, dont 65 % de fabrication américaine, déclare le département américain du Commerce.
(www.buyusa.gov/israel/en/doingbusinessisrael2010.pdf ,- p. 20).

 

Print Friendly, PDF & Email