Dans l'actu

L’ appel de la maman de Hana Shalabi au monde

Dans la vidéo ci-dessous, la maman de Hana Shalabi parle des 25 mois d’emprisonnement précédents de sa fille, de ses visites à la prison, de l’espoir qu’elle serait libérée et des coups durs à chaque fois que la détention était prolongée. Elle évoque ses quatre mois de liberté où elle commença à réintégrer sa famille et la société.

«Un prisonnier libéré a besoin de temps pour se réadapter à la vie. Petit à petit, Hana a commencé à sortir, à s’acheter des vêtements, à décorer sa chambre. Mais voilà que les Israéliens l’ont de nouveau arrêtée.

Ma vie a basculé avec l’arrestation de Hana. Je pense à elle jour et nuit. J’ai décidé de partir en grève de la faim avec elle, de joindre ma voix à la sienne, contre la détention administrative. Ma fille n’a rien fait. Elle est détenue sans raison. Il n’y a rien qui justifie son emprisonnement. Les Israéliens n’ont rien contre elle. Sa vie était très calme pendant ces quatre mois de liberté.

Aussi longtemps que ma fille fait la grève de la faim, je ne saurai pas manger. Je suis une mère. Je ne sais pas manger quand ma fille à faim.

Elle lance un appel au monde : »Soyez avec elle. Aidez ma fille à sortir de là, libérez tous les prisonniers en détention administratives. Ma fille est en train de mourir et nous mourons avec elle.»

Print Friendly, PDF & Email