Dans l'actu

Leila Khaled refusée d’entrée en Italie et expulsée vers la Jordanie !

Déclaration de l’Union démocratique arabo-palestinienne (UDAP)

Aujourd’hui, mardi 28 novembre 2017, Leila Khaled a été arrêtée à l’aéroport Leonardo de Vinci de Rome Fiumicino. La dirigeante palestinienne s’est vu refuser l’entrée en Italie et a été forcée de partir pour le prochain vol vers Amman.

Cet incident a eu lieu à la suite de multiples attaques médiatiques répétées et d’une intense pression exercée par le lobby sioniste en Italie. Dans les jours qui ont précédé son arrivée, de nombreux journaux ont publié des articles sensationnalistes et diffamatoires sur la tournée de Leila Khaled en Italie.

Le rapatriement forcé de la camarade Leila Khaled n’est qu’une démonstration de l’échec des institutions italiennes et de leur incapacité à échapper au chantage sioniste. Il est clair qu’ils craignent cette voix claire, libre et cohérente. Leila Khaled avait un visa pour l’Europe qui a été révoqué ici, à Rome, à l’atterrissage. Il y a moins d’un mois, elle était en Espagne et en Belgique et a tenu une conférence au Parlement européen.

Malgré les pressions, les diffamations et les provocations, malgré la déportation imposée à notre camarade par les autorités italiennes, l’Union démocratique arabo-palestinienne (UDAP) continuera d’organiser ses manifestations, au cours desquelles Leila Khaled nous parlera en direct sur une liaison vidéo.

Les événements «Cinquante ans de résistance» sont toujours confirmés.


Traduction : Coup Pour Coup 31

Print Friendly, PDF & Email