Dans l'actu

Israël multiplie les ingérences dans les élections étrangères en propageant des fake news

Dans le numéro de juin 2019 du Monde Diplomatique :

Le 16 mai dernier, le service de presse de Facebook annonçait la suppression de plusieurs centaines de faux comptes véhiculant des « fake news » destinées à influencer les élections (Associated Press). Mais, cette fois, la presse n’a pas vu en eux une attaque contre la démocratie.

Facebook a révélé avoir banni de ses pages une entreprise israélienne qui menait des campagnes d’influence visant à perturber les élections dans plusieurs pays. M. Nathaniel Gleicher, responsable de la politique de cybersécurité, a déclaré aux journalistes que le géant de la technologie avait purgé 65 comptes israéliens, 161 pages, des dizaines de groupes et 4 comptes Instagram.

Les individus ont tenté de dissimuler leur identité, mais Facebook a découvert que nombre d’entre eux étaient liés au groupe Archimedes, une société de conseil politique et de lobbying établie à Tel-Aviv qui se vante publiquement de sa capacité à « changer la réalité ». (…) L’activité semblait se concentrer notamment sur le Nigeria, le Sénégal, le Togo, l’Angola, le Niger et la Tunisie, mais aussi sur certaines parties de l’Asie du Sud-Est et de l’Amérique latine. (…) 

La biographie du directeur général d’Archimedes précise qu’il fut à la tête du groupe d’influence Les Amis européens d’Israël, sis à Bruxelles, conseiller politique au Parlement israélien et agent des services de renseignement des forces aériennes israéliennes.

Isabel Debre et Raphael satter,
« Facebook busts Israel-based campaign to disrupt elections »

Print Friendly, PDF & Email