L'actu

Israël, l’État voyou que chérit la «communauté internationale», a les coudées franches pour tuer des civils

Sur France-Culture, le diplomate palestinien Majed Bamya constate qu’une fois de plus l’ONU fait la démonstration de son impuissance quand il s’agit de faire respecter les principes les plus élémentaires du droit international humanitaire par Israël [2’15” au début de l’enregistrement] :

Accessoirement, il invite à se méfier de la terminologie utilisée par les médias dominants : comme ce fut déjà le cas lors des offensives militaires majeures d’Israël contre la population de Gaza, la plupart utilisent le terme “affrontements”, ou de “heurts” alors que tous les moyens militaires sont d’un seul côté, et toutes les victimes – uniquement des civils sans armes – de l’autre, et que les tireurs de précision 1 tirent par-dessus la frontière.

Une vidéo montre d’ailleurs un manifestant palestinien abattu d’une balle dans le dos alors qu’il s’éloigne :

Le vocabulaire journalistique faussement distancié, vise à établir une symétrie foncièrement trompeuse, entre l’armée la plus puissante du Moyen-Orient, disposant de tous les moyens de la technologie moderne et d’un financement presque sans limites, et des civils vivant depuis plus de dix ans dans un territoire exigu et surpeuplé sans pouvoir en sortir, subissant un chômage massif et une pauvreté dramatique pratiquement généralisée, très souvent sans même avoir la possibilité faute d’énergie électrique de fournir de l’éclairage à ses enfants quand ils tentent d’étudier, avec guère d’eau potable et encore moins d’espoirs…


D’autres articles du site où il est question de Majed Bamya

Print Friendly, PDF & Email

Notes   [ + ]

1. On ne peut se résoudre à parler d’une “élite” pour désigner ces vulgaire assassins racistes. – L.D.