Dans l'actu

Israël : les déclarations surréalistes d’Avigdor Lieberman

L’ultranationaliste Avigdor Lieberman, l’homme qui vient de prendre ce lundi 30 mai la tête du ministère israélien de la Défense, compte à son actif un nombre impressionnant de déclarations racistes et populistes. En voici un triste florilège… Ici, une déclaration faite en 2015 à l’encontre des citoyens israéliens d’origine arabe : “Ceux qui sont contre nous méritent de se faire décapiter à la hache.”

Montage Obs – AFP PHOTO / JACK GUEZ

Dans son numéro du 5 février 2009, “Le Point” rapporte ces propos tenus en 2004 et visant déjà la population arabe d’Israël : “Ils n’ont pas leur place ici. Ils peuvent prendre leurs baluchons et disparaître.”

Montage Obs – AFP PHOTO / LEON NEAL

À la fin des années 2000, Avigdor Lieberman appelle à la création de deux États israélien et palestinien “ethniquement homogènes », au moyen d’échanges de territoires et de déplacements des Israéliens arabes.

Montage Obs – Sergey Guneev/RIA Novosti

En 2009, Avigdor Lieberman fait planer la menace atomique contre la Palestine : “Nous devons continuer à combattre le Hamas comme les Etats-Unis ont combattu les Japonais. Les Américains ont vaincu le Japon sans invasion terrestre, rendant une occupation militaire absolument superflue.”

Montage Obs – AFP PHOTO / ALEJANDRO PAGNI

En 2014, Avigdor Lieberman qualifie le président palestinien Mahmoud Abbas de “terroriste diplomate ».

Montage Obs – MENAHEM KAHANA

En 2012, l’ultranationaliste accuse l’Europe contemporaine de mener une politique antisémite semblable “à celles des années 1930″.

Montage Obs – AFP PHOTO / JOHN THYS

En 2010, celui qui est alors ministre des Affaires étrangères déclare que la paix n’arrivera pas “avant des décennies ».

Montage Obs – AFP PHOTO / HAZEM BADER

En 2003, parlant de prisonniers palestiniens remis en liberté, il appelle à ce que ceux-ci soient “transportés en autocars jusqu’à la mer Morte et qu’ils y soient noyés”.

Montage Obs – AFP PHOTO / SAMUEL ARANDA

En 2000, le patron du parti Israël Beiteinou (“Israël notre maison”) menace de bombarder le barrage d’Assouan en cas de soutien égyptien à l’Intifada palestinienne.

Montage Obs – AFP PHOTO / FILIPPO MONTEFORTE

Publié le 30 mai sur Le Nouvel Obs

Print Friendly, PDF & Email