Dans l'actu

Israël interdit à Salam Fayyad d’inaugurer des écoles à Jérusalem

La police israélienne a interdit au “premier ministre” palestinien, Salam Fayyad, l’homme du FMI, de se rendre à Jérusalem-est, où il devait assister mardi à une réception marquant la fin de la (re)construction d’une quinzaine d’écoles de quartier, financée par l’Autorité Palestinienne.

Le Ministre israélien de la “sécurité publique”, Yitzhak Aharonovitch, a pris lundi un arrêté disposant que “aucune manifestation ne peut être organisée dans les limites de Jérusalem sous les auspices de l’Autorité Palestinienne”. Il avait fait savoir que la police israélienne prendrait les dispositions utiles pour faire respecter cette interdiction. Selon le Jerusalem Post, les organisateurs des cérémonies ont été informés que les écoles seraient fermées pendant un an si l’interdiction n’était pas respectée.

Salem Fayyad devait prendre prendre part à une cérémonie qui devait avoir lieu dans un bâtiment public du camp de réfugiés de Shuafat, qui se trouve dans les limites territoriales de Jérusalem (telles que tracées par l’occupant israélien, qui les a considérablement étendues). Outre les écoles, l’Autorité Palestinienne a récemment financé d’importants travaux routiers dans cette zone, car les demandes répétées des habitants étaient ignorées depuis des années par l’administration israélienne.

La réaction de Salam Fayyad a été, pour le moins, hésitante : ses services ont dans un premier temps indiqué que rien n’avait été modifié dans son emploi du temps à la suite de l’arrêté de Yitzhak Aharonovitch, puis que la cérémonie aurait bien lieu mais pas à l’endroit prévu. En définitive, selon l’agence de presse palestinienne Maan, Salam Fayyad se rendra bien dans certaines écoles récemment rénovées et situées sur le territoire de la municipalité Jérusalem… mais situées du côté palestinien du “mur de l’apartheid”, auquel il apportera ainsi implicitement une forme de légitimation pour le moins inattendue.

Au même moment, le maire juif de Jérusalem, Nir Barkat, a inauguré une nouvelle école pour filles dans le quartier de Ras al-Amud, et a annoncé la création prochaine de mille nouvelles salles de classe à Jérusalem-est. Des classes exclusivement réservées aux élèves juifs, il va sans dire.

Print Friendly, PDF & Email