Dans l'actu

Israel boycotte les produits palestiniens destinés aux habitants de Jérusalem

Nouvelle punition collective : sans l’avoir annoncé, le gouvernement israélien a bloqué des camions de produits frais et notamment de laitages palestiniens, qui livrent régulièrement les habitants de Jérusalem. « C’est un boycott politique », a fait savoir le gouvernement israélien, en réprimant les manifestations des producteurs à Beitunia, près de la prison d’Ofer.

Les firmes palestiniennes ainsi boycottées, Hamoda, al-Juneidi Dairy,Food products, al-Rayyan Dairies, Salwa Foods, et Siniora Food Industries, exportent leurs produits à Jérusalem en vertu des accords signés en 1995 (« Protocoles de Paris » pendant le « processus d’Oslo ») entre l’OLP et Israël.

Environ 50 % des produits fabriqués par ces compagnies palestiniennes sont destinés aux Palestiniens de Jérusalem-Est et aux Palestiniens en Israel.

La firme Hamoda, vient de faire cesser sa production de lait, et si ce boycott se poursuit, elle peut perdre 1.2 milliard de shekels (309.5 millions de dollars) par an, a-t-elle fait savoir.

D’autant que ces firmes n’ont pas été prévenues et se sont vu rétorquer qu’il s’agissait d’une mesure de rétorsion politique.

L’avocat Mustafa Barghouthi qui est le secrétaire général de « L’initiative Nationale Palestinienne » a déclaré que la seule réponse devait être l’interdiction faite aux produits israéliens d’entrer dans les territoires palestiniens, d’autant qu’Israël ne respecte pas ces protocoles de 1995, et interdit régulièrement l’entrée en Israël de nombreux produits palestiniens.

Un sondage très officiel effectué en Palestine en juin 2015 a d’ailleurs montré que 86 % des Palestiniens de Cisjordanie et de Gaza sont favorables à un boycott des produits israéliens.


Publié le 13 mars 2016 sur Ma’an News Agency
Traduction : CAPJPO-EuroPalestine

Lisez également : Les Israéliens ne rechignent pas devant le boycott… quand c’est le leur

 

 

Print Friendly, PDF & Email