L'actu

Israël annule les permis de visite des parents des grévistes de la faim palestiniens

Près de 40 personnes se sont vu refuser l’entrée au moment où elles essayaient de rendre visite à des proches détenus dans une prison israélienne.
Dans une action punitive contre les Palestiniens emprisonnés qui ont participé à une grève de la faim de 40 jours un peu plus tôt cette année, les autorités d’occupation israéliennes ont annulé les autorisations d’entrée accordées préalablement à des dizaines de proches des détenus.

Ce lundi, rapporte l’agence d’information Ma’an, 37 personnes se sont vu refuser l’entrée alors qu’elles essayaient d’exercer leur droit de visite à la prison israélienne de Nafha, en Cisjordanie occupée.

Ces personnes s’étaient rendues à la prison dans des cars du Comité international de la Croix-Rouge.

Shahinaz Dadou, dont le mari Muhammad purge une peine de quatre ans, a déclaré que les responsables du CICR avaient mis les passagers en garde contre la possibilité pour toute personne dont un proche avait participé à la grève de la faim de se voir refuser l’entrée au check-point.

Et, de fait, lorsque les cars sont arrivés dans la ville d’al-Dhahiriyya, au sud de Hébron, les autorisations d’entrée des proches en visite ont été annulées.

Dans le cas de Dadou, son permis d’un an lui accordait deux visites par mois afin d’aller voir son mari.


Publié le 4/7/2017 sur TeleSur
Traduction : Jean-Marie Flémal

Print Friendly