Dans l'actu

Irlande : le Sénat vote une loi interdisant l’importation de produits des colonies juives de Palestine

Les sénateurs irlandais ont approuvé mercredi une loi qui interdit l’importation en Irlande de produits provenant des colonies israéliennes établies dans les territoires palestiniens occupés. Frances Black, chanteuse et femme politique indépendante qui est à l’origine de l’adoption de cette loi, a estimé qu’il s’agit là d’un “premier pas seulement, mais un premier pas important”.

La loi, baptisée “Occupied Territories Bill” ne vise pas exclusivement Israël et ne met pas en place un boycott de tous les produits israéliens. Elle interdit seulement l’importation et la vente de biens produits dans des colonies qui sont illégales en vertu du droit international. En tant que tel, cette législation opère une distinction entre Israël et les colonies illégales en Cisjordanie. Elle a été adoptée par 25 voix contre 20, et ne pourra entrer en vigueur qu’à condition que l’autre chambre du Parlement irlandais l’adopte à son tour.

Le gouvernement irlandais et le parti Fine Gael au pouvoir n’ont pas appuyé ce projet, qui a été voté par le Parti des Verts, le parti travailliste, le parti nationaliste irlandais Sinn Fein, les Sociaux-démocrates et des élus indépendants.

Comme on pouvait s’y attendre, le porte-parole du ministère israélien des Affaires étrangères, Emmanuel Nahshon, a affirmé que le sénat irlandais avait «apporté son soutien à une initiative populiste, dangereuse et extrémiste de boycott anti-israélien qui nuit aux chances de dialogue entre Israël et les Palestiniens». L’ambassadeur irlandais à Tel Aviv a été convoqué pour entendre les récriminations du gouvernement israélien.

Même si d’une part la loi irlandaise n’est pas encore effective, et si d’autre part un boycott limité aux produits des colonies est difficile à mettre en application – notamment parce que les Israéliens camouflent la provenance réelle de leurs produits, ou parce que certains produits (en particulier des produits manufacturés) proviennent à la fois pour partie des colonies et pour une autre partie d’Israël (dans ses limites d’avant juin 1967) et que la distinction est donc difficile à faire –, ce vote est un symbole très fort et indique que l’opinion publique en Europe accepte de moins en moins l’impunité d’Israël pour sa politique criminelle.


Voir aussi : «L’absurdité d’un boycott réduit aux colonies, démonstration par A + B»

Print Friendly, PDF & Email

1 Trackbacks & Pingbacks

  1. La Ligue arabe soutient le projet de loi irlandais visant à interdire le boycott – Pour la Palestine

Les commentaires sont fermés.