Dans l'actu

Il y a quelques semaines le nouveau Ministre de la Justice français proposait l’arrêt de la répression contre BDS

L’ancienne Ministre de la Justice du gouvernement Valls, Chritiane Taubira, se prononçait – non sans quelques circonvolutions verbales qui sont un peu sa marque de fabrique – en faveur de la campagne BDS.

Elle affirmait en tous cas qu’on ne pouvait l’assimiler – comme le font François Hollande et Manuel Valls – à de l’antisémitisme.

Voir à ce propos cette vidéo (cliquez sur “afficher”) :

 

On sait qu’elle a démissionné du gouvernement le 27 janvier dernier, faisant état d’un «désaccord politique majeur» (il s’agissait de la réforme de la Constitution voulue par Manuel Valls), et qu’elle a été remplacée par Jean-Jacques Urvoas, considéré comme politiquement très proche du Premier Ministre et «presque aussi vaniteux que brillant» (dixit Le Monde).

Or, voilà qu’on apprend que Jean-Jacques Urvoas avait adressé en novembre 2015, voilà donc à peine quelques semaines, à celle dont il vient de prendre la succession une lettre dans laquelle il réclamait l’abrogation de la circulaire de l’ancienne ministre Michèle Alliot-Marie qui est à l’origine des poursuites judiciaires qui se sont abattues sur les militants de la campagne BDS en France.

Voici cette lettre :

IMG_20160218_234329

IMG_20160218_234427

 Le nouveau ministre de la Justice a donc certainement trouvé la lettre qu’il s’est désormais adressé à lui-même, et on ne voit pas ce qui, logiquement, pourrait l’empêcher de se donner immédiatement satisfaction en accédant à sa demande, qui est extrêmement raisonnable.

L.D.           

Print Friendly, PDF & Email