Dans l'actu

Histoire de la révolution palestinienne (1) : « Apprendre la révolution » (intro)

Karma Nabulsi

Dans cette série en ligne, on peut trouver des sélections en provenance de l’immense trésor des archives et des voix de la révolution palestinienne. Les matériaux sont disposés selon trois thèmes : Les mouvements révolutionnaires, Les moments révolutionnaires importants et La culture révolutionnaire. Ces thèmes, et les sections qu’ils comportent, proposent divers aspects de la vie révolutionnaire palestinienne des années 1950, 1960 et 1970, en premier lieu au travers des voix des cadres ordinaires et intermédiaires de la révolution palestinienne.

Le thème des Mouvements révolutionnaires est traité en trois parties, chacune offrant des aperçus de la façon dont les cadres palestiniens ont fondé des mouvements révolutionnaires, des partis, des syndicats et des institutions nationales, explorant leurs moments importants où ils les ont ralliés, de même que certaines des façons dont ils ont participé à la multitude de structures, groupes et institutions de la révolution palestinienne. La dernière partie se concentre sur les méthodes qu’ils ont utilisées pour planifier et mobiliser en faveur de l’action collective par le biais de ces structures. Elle introduit certaines des expériences importantes au sein même des mouvements et partis révolutionnaires – mais pas tous, loin de là –, particulièrement du côté de l’Organisation de libération de la Palestine en tant que structure nationale dominante, ainsi que des syndicats et organisations populaires, tels l’Union générale des femmes palestiniennes et les Unions et Syndicats des étudiants, des travailleurs et des enseignants, qui, tous, sont devenus des foyers importants de la mobilisation civile révolutionnaire par-delà les frontières, tant dans la région que dans le monde entier.

Ensuite, dans la partie des Moments révolutionnaires importants, nous examinerons comment les mouvements et les activités populaires ont été organisés dans la Palestine historique ainsi que du côté de ses frontières avec la Jordanie, le Liban et la Syrie ; comment les révolutionnaires palestiniens ont appliqué la solidarité mondiale et ont été soutenus par des mouvements, des États et des individus partout dans le monde. La section des Moments introduit des aspects du vaste engagement populaire arabe dans la lutte palestinienne dans les types d’action civique régionale et populaire autour de la cause palestinienne, malgré certains moments de profondes dissensions politiques vis-à-vis de certains régimes. L’engagement profond d’Africains, d’Asiatiques et de Latino-Américains dans la révolution palestinienne est également mentionné ici : dans des capitales et régions des trois continents, via des initiatives diplomatiques et politiques collectives aux Nations unies et dans les capitales de l’Europe occidentale, et via des rencontres et conférences internationales de syndicats, d’intellectuels, d’artistes, de même qu’au sein du mouvement non aligné.

Cette deuxième section des Moments met en exergue quelques-uns des épisodes marquants de l’histoire révolutionnaire palestinienne, comme le déclenchement de la lutte armée au milieu des années 1960, la bataille de Karameh en Jordanie, la libération des camps au Liban, la Journée de la Terre en Palestine même et le siège de Beyrouth. Plutôt qu’une étude fouillée et complète de chacun de ces moments, cette section tend à fournir une appréciation de la façon dont les cadres ordinaires, dans différents endroits géographiques, ont traité certains des tournants les plus importants de leur histoire.

La section La culture révolutionnaire présente des exemples du domaine des idées révolutionnaires, de la production intellectuelle et de la production créative des Palestiniens. Ces exemples proviennent de la presse écrite, du cinéma, de la radio et de la photographie. Ce fut un vaste domaine de production durant les trois décennies de la révolution palestinienne traitées ici et l’on pourrait produire des quantités de volumes sur chacune de ses spécificités. Elle explore également le rôle extrêmement important de l’éducation révolutionnaire durant cette période, de même que quelques-unes des formes qu’elle a revêtues. Le but de ces sections est de donner une idée de l’ampleur du front sur lequel le combat culturel palestinien était mené et d’examiner ainsi les nombreux types différents d’expériences culturelles générés par la révolution au cours de cette époque.

Nous espérons qu’au fil des sections d’« Apprendre », les utilisateurs du site pourront commencer à entendre les voix distinctes des cadres palestiniens des divers mouvements et factions révolutionnaires, ainsi que les niveaux de leurs responsabilités politiques, voir leurs visages, découvrir leurs débats et idées et entrer en contact avec leurs expériences, tant individuelles que collectives.


 

Karma Nabulsi est chargée de cours en politique au collège St Edmund Hall de l’université d’Oxford.

Le cours est disponible sur : learnpalestine.politics.ox.ac.uk.

Trouvez ici l’intro à la partie « Learn the revolution »

Traduction : Jean-Marie Flémal

 

Les différents cours de la partie « Teach the revolution » ont déjà été publiés sur ce site :

La génération de la Nakba

Les Palestiniens dans les armées, syndicats, mouvements anticoloniaux et partis arabes des années ’50

Rêver de la révolution : réseaux clandestins et associations publiques, 1951-1967

De la création de l’OLP à la Naksa de 1967 et à la naissance de la légitimité révolutionnaire

La pensée et la pratique révolutionnaires

La révolution aux frontières : la Jordanie

La révolution aux frontières (II) : la résistance au Liban, 1969-1976

De la défense du Sud-Liban au siège de Beyrouth

La Palestine dans le monde : la solidarité palestinienne et la solidarité avec la Palestine

La culture révolutionnaire

Dans les prisons

La diplomatie révolutionnaire

Print Friendly, PDF & Email