Dans l'actu

Haneen Zoabi, députée à la Knesset, accuse l’administration israélienne des prisons de « meurtre lent »

Une députée palestinienne à la Knesset (le parlement israélien), Haneen Zoabi, a accusé l’administration des prisons du pays de « meurtre lent », suite à la mort en détention de Maysara Abu-Hamdiyya.

Haneen Zoabi a blâmé le ministre de la Sécurité intérieure pour négligence médicale après que M. Abu-Hamdiyya eut été empêché de recevoir un traitement adéquat pour son cancer de la gorge. Des rapports disent qu’on ne lui administrait que des anti-douleurs et de l’eau depuis plusieurs mois.zoabi_haneen

Dans un message adressé au ministre Yitzhak Aharonovich, Haneen Zoabi a déclaré que les circonstances du décès du prisonnier indiquent un « meurtre » par « négligence médicale ». Les soins aux détenus sont de la responsabilité du ministère de la Sécurité intérieure, a-t-elle ajouté, de sorte que le ministre doit également assumer toute la responsabilité des protestations émises par d’autres prisonniers suite à la mort d’Abu-Hamdiyya.

Haneen Zoabi a réclamé une enquête urgente sur les négligences médicales dans les prisons et a demandé de concentrer les recherches sur ce cas particulier. Elle veut savoir pourquoi on n’a pas donné un traitement adéquat au prisonnier, même après le diagnostic tardif de la maladie.

Effectuer un diagnostic plus tôt, via des examens adéquats, aurait pu, estime-t-on, empêcher la propagation rapide du cancer. La députée a également demandé que des observateurs indépendants puissent examiner le travail du ministère de la Sécurité intérieure et des prisons, particulièrement en ce qui concerne le suivi médical et le traitement des prisonniers.

Et citant des prisonniers palestiniens actuellement détenus dans les prisons israéliennes, Haneen Zoabi a insisté pour avoir une déclaration du ministre à propos de leurs statut : Samer Al-Issawi, Iyad Jarjawi, Nasim Kattab, Yahya Salama, Akram Alrikhawi, Ashraf Abu Zraie , Nabil Natsheh, Abdul Salam Bani Odeh, Tamim Salem, Alaa Hassouna, Zakaria Hassan, Mahmoud Shabana, Alaa Al-Hams, Walid Akl, Ahmed Abu Al-Rub, Raed Drabiah, Abdelkader Musalma, Mourid Al-Akhras, et Samer Abu Ayash.


Publié sur MEM Middle East Monitor le 3/4/2013

Print Friendly, PDF & Email