Dans l'actu

Hanan Ashrawi : Nous assistons à la fin de la solution à deux Etats

BETHLEEM (Ma’an) – Jeudi, une dirigeante de l’OLP, Hanan Ashrawi, déclarait qu’Israël utilisait les pourparlers de paix en guise de « couverture » pour poursuivre la construction d’implantations illégales en Cisjordanie occupée.

« Israël utilise désormais les négociations comme une couverture politique et juridique destinée à accélérer encore ses activités d’implantation à Jérusalem et dans ses environs et à éluder ses responsabilités », a expliqué Madame Ashrawi dans une déclaration ce jeudi.

« Ces actions unilatérales constituent une tentative délibérée de détruire les moindres de paix et d’établissement d’un État palestinien indépendant selon les frontières de 1967 et avec Jérusalem-Est comme capitale. »

La responsable de l’OLP a fait ces commentaires lors d’une réunion à Jérusalem ce jeudi avec le sous-secrétaire permanent britannique du Foreign & Commonwealth Office, Simon Fraser, le directeur de la section Proche-Orient et Afrique du Nord du même Foreign & Commonwealth Office, David Quarrey, et le consul général de Grande-Bretagne, Sir Vincent Finn.

Lors de la réunion, il a été discuté du statut des pourparlers de paix et de l’entame d’un dialogue britannico-palestinien destiné à renforcer les relations bilatérales.

Mercredi, Madame Ashrawi avait déjà rencontré le nouveau consul général de France, Hervé Magro, au quartier général de l’OLP à Ramallah.

Au cours de la réunion, elle a demandé à Israël de cesser toutes activités d’implantation et « d’adhérer aux accords et conventions signés, aux termes de référence et aux lois internationales et humanitaires ».

« Nous assistons à la fin de la solution à deux États et, si Israël n’est pas tenu de rendre des comptes, les chances de paix et de stabilité dans la région seront détruites indéfiniment », a ajouté Madame Ashrawi.

L’équipe de négociateurs de l’OLP a remis sa démission la semaine dernière pour protester contre le fait qu’Israël s’obstinait à poursuivre la construction de colonies en Cisjordanie occupée.

Suite à la médiation de Washington, les entretiens directs avaient repris en juillet après une interruption de trois ans due en premier lieu au refus palestinien de négocier alors que se poursuivait l’expansion des colonies.

Depuis lors, Israël a annoncé des plans de construction de milliers de nouveaux logements pour les colons en Cisjordanie occupée.


Publié par Ma’an News Agency le 21 novembre2013.
Traduction : JM Flémal.

 

Print Friendly, PDF & Email