Dans l'actu

Gaza : encore un gosse pris pour cible par les Israéliens

Un enfant palestinien d’une douzaine d’années a été pris pour cible par les garde-chiourme garde-frontière israéliens, samedi matin à Beit Lahya, dans le nord de la Bande de Gaza, annonce l’agence de presse Ma’an.

Le garçon faisait partie d’un groupe qui collectait des matériaux de récupération dans les ruines d’une ancienne colonie juive abandonnée, proche de la « frontière » avec Israël. Sérieusement blessé, il a été transporté d’urgence à l’hôpital Kamal Udwan.

Dans cette zone, proche du passage d’Erez, Israël ne se contente pas de confiner les 1,5 million de gazaouites dans un territoire minuscule soumis – quoiqu’en ait dit récemment la propagande israélienne – à un blocus illégal sévère. Israël a aussi décidé qu’il est interdit aux habitants de la Bande de Gaza de circuler à moins de 1 kilomètre de la « frontière ».

Or, le blocus empêche les gazaouites d’importer des matériaux de construction pour réparer les milliers d’immeuble et d’habitations détruits ou endommagés par les bombardements de l’aviation et de l’artillerie israéliennes, et les tunnels passant sous la frontière avec l’Égypte, ne suffisent pas à approvisionner le marché (d’autant que les prix des marchandises ainsi importées clandestinement sont très élevés). Ils sont donc bien forcés d’utiliser des matériaux de récupération, et leur collecte dans les ruines et une occupation importante pour des milliers de sans-emploi.

Selon « Defense for Children International« , au cours des six mois entre mars et octobre de cette année, 14 enfants âgés de 10 à 18 ans, ont été blessés par balle par les Israéliens tandis qu’ils collectaient des matériaux, certains se trouvant à 800 mètres de la « frontière » au moment où ils ont été pris pour cible.

 

Print Friendly, PDF & Email