L'actu

FPLP : Notre lutte – et non Trump – décidera du sort de Jérusalem

Front Populaire pour la Libération de la Palestine

Le Front populaire de libération de la Palestine a qualifié les propos du président américain Donald Trump de déclaration de guerre au peuple palestinien et à ses droits et ajoute que ce discours révèle clairement la position des États-Unis en tant qu’entité hostile à un peuple et, en outre, partenaire de l’État sioniste dans ses crimes contre le peuple et la terre palestiniens, et c’est sur cette base qu’il convient d’interpeller ce discours.

De plus, le Front a estimé que Trump a également porté le « coup de grâce » à la prétendue solution à deux États, au projet d’implantation et aux tromperies du processus de paix. Il a appelé la direction palestinienne à tirer les leçons nécessaires de l’expérience extrêmement accablante d’avoir compté sur des négociations et sur la domination des Américains ; il l’a également appelée à se retirer immédiatement de l’accord d‘Oslo et à ignorer toutes les obligations annexes de ce dernier.

Le FPLP a appelé les masses palestiniennes et leurs organisations à unir leurs forces et à répondre de façon collective, pratique et décidée à cette décision via l’action et une mobilisation accrue du mouvement populaire.

La bataille pour Jérusalem est une bataille pour toute la Palestine. Pour nous, Jérusalem, c’est Haïfa, Safad, Yafa, Gaza, Ramallah et la moindre ville ou le plus minuscule village de la Palestine.

De plus, le Front a insisté sur la nécessité d’affronter le triangle de la conspiration contre Jérusalem et la Palestine et contre les droits des peuple palestinien et arabe, le triangle constitué par l’impérialisme, le sionisme et les régimes arabes réactionnaires, et d’ouvrir la porte à des options appropriées afin de résister à ces desseins.

Les masses arabes elles aussi rejettent clairement cette décision, qui éclaire plus encore la nature de l’impérialisme américain en tant que principal soutien du terrorisme sioniste dans la région, et ce, dans l’intention constante d’enflammer la région et d’ainsi pouvoir y maintenir son hégémonie.

Jérusalem restera toujours la capitale du peuple palestinien et de l’État de la Palestine ; de plus, l’alliance impérialiste-sioniste ne mènera jamais à bien ses tentatives d’effaçage de l’identité arabe de la ville, ni de son statut dans le monde arabe et islamique.


Publié le 6/12/2017 sur PFLP
Traduction : Jean-Marie Flémal

Print Friendly, PDF & Email