Dans l'actu

Encore plus de coupures d’électricité en perspective à Gaza

Le “Coordinateur des activités gouvernementales” en Cisjordanie, le général israélien Yoav Mordechai a déclaré jeudi qu’Israël va “devoir réduire les fournitures d’énergie à Gaza”, après que l’Autorité Palestinienne ait notifié sa décision de cesser de payer les factures qui lui sont adressées pour ces fournitures à la population du territoire sous contrôle du Hamas.

Dans une interview à la BBC, Yoav Mordechai explique qu’Israël est actuellement “le seul fournisseur d’énergie” de la Bande de Gaza, puisque l’unique centrale électrique du territoire ne produit plus et que les lignes à haute tension qui relient Gaza à l’Egypte n’acheminent plus de courant électrique. Mais il insiste lourdement sur le fait que, selon lui, cette situation découle d’un problème “entre Palestiniens” et non entre Israël et Palestiniens.

Il “oublie” seulement que l’aviation israélienne a détruit la majeure partie de la capacité de production électrique de Gaza il y a des années, et que le blocus auquel Israël soumet la Bande de Gaza et sa population depuis plus de dix ans interdit de facto la reconstruction tout comme un approvisionnement normal en carburant liquide et un développement économique minimal

Israël fournit 125 mégawatts. Il avait été décidé d’accroître ces fournitures de 100 mégawatts, mais malheu­reuse­ment il y a des problèmes entre le Hamas à Gaza et l’Autorité Palestinienne de Ramallah, ce qui a conduit cette dernière à cesser de financer les fournitures”, raconte cyniquement le général israélien, comme si Israël n’était que le témoin malheureusement impuissant de cette situation.

La fourniture d’électricité dans la Bande de Gaza a été limitée à 3 heures par jour, contre huit heures (théoriquement) avant cette nouvelle crise. Dans les faits, les consommateurs prioritaires, comme les hôpitaux, dépendent entièrement de moyens d’alimentation de fortune, comme des générateurs au fuel, et ne peuvent alimenter que certains équipements dont le fonctionnement continu est indispensable comme les respirateurs, les incubateurs, etc…

Le Hamas prélève 100 millions de shekels aux résidents de Gaza chaque mois, via des taxes et des impôts. Mais cet argent ne parvient pas à l’Autorité Palestinienne, parce que le Hamas préfère investir dans des tunnels, des terras­sements et son organisation… […]. Les 125 mégawatts que nous fournissons coûtent 40 millions de shekels. L’AP se dit disposée à payer 25 à 30 millions de shekels. Cela signifie une réduction des fournitures d’électricité à Gaza”, a déclaré le général Yoav Mordechai, cité par Haaretz.  Selon lui “si le Hamas décide d’utiliser l’électricité pour les hôpitaux et les civils, au lieu de la réserver à ses dirigeants et aux tunnels, les habitants de Gaza n’auront pas de problème”. 

Print Friendly, PDF & Email