Dans l'actu

« Du tourisme en Israël ? Non, merci… » Reportage vidéo

Une action au salon des Vacances, devant le stand d’Israel, le 3 février, organisée par le Comité BDS Bruxelles

Du tourisme en Israël ? Non, merci…

Le tourisme constitue une source importante de revenus pour Israël. Pourtant, proches des plages ensoleillées et des boîtes de nuit israéliennes, des millions de Palestinien-ne-s subissent quotidiennement la violence de l’occupation et de l’oppression israéliennes.

En effet, Depuis plus de 50 ans, l’occupation et la colonisation illégale des territoires palestiniens entraîne de graves violations des Droits de l’Homme et des crimes de guerre répétés, tout cela dans l’indifférence de la plupart des touristes étrangers, dont les Européen.ne.s représentent plus de la moitié. Depuis sa création, l’État d’Israël n’a cessé de déposséder les Palestinien-ne-s de leur territoire, de leur Histoire, de leur culture ainsi que de leurs ressources naturelles à son pro t. Par sa politique de colonisation et avec la complicité des Etats européens notamment, il bafoue continuellement le Droit international.

Depuis plus de 70 ans, Israël expulse, enferme et détruit la société palestinienne. Depuis plus de cinquante ans, Israël viole la Convention de Genève en déplaçant une partie de sa population dans un territoire qui ne lui appartient pas. Depuis plus de 12 ans, Israël soumet 2 millions de Gazaouis à un blocus inhumain sur une bande de terre étroite et régulièrement
bombardée.

En 2018, alors et que l’occupation et la colonisation s’intensifient toujours plus, le stand de l’ambassade d’Israël nous propose des séjours «idylliques» dans son pays, Et tout cela, entre deux attaques contre Gaza, d’expulsions et destructions d’habitations, loin du regard de 7 000 prisonniers politiques palestinien.ne.s, dont près de 200 mineur.e.s, trop souvent détenu.e.s longuement sans procès et sans charges.

Ne banalisons pas l’occupation et la colonisation israéliennes. Choisissons une autre destination !

Boycott/Désinvestissement/Sanction contre Israël pour :
– la fin de l’occupation
– la fin du regime d’Apartheid
– le respect du droit au retour des réfugiés Palestiniens

Photo à la une : François Dvorak

Print Friendly, PDF & Email