Dans l'actu

Des juifs israéliens descendent dans la rue pour réclamer plus d’apartheid

Des habitants juifs de la ville israélienne de Afula sont descendus dans la rue mercredi et jeudi afin de manifester leur mécontentement et réclamer une application plus stricte de l’apartheid. Ils protestaient, en particulier, contre la vente d’une maison à une famille arabe, et exigent son annulation. Les manifestants agitaient des drapeaux israéliens et portaient des panneaux sur lesquels on lisait des slogans qui traitaient les propriétaires qui acceptent de vendre à des familles arabes de “traîtres envers les Juifs” ou encore “nous n’abandonnerons pas notre ville à l’islam”. 

Les habitants juifs de Afula ne veulent pas d’Arabes dans leur ville. Mais ne croyez surtout pas qu’ils sont racistes, bien entendu…

L’ancien maire d’Afula, Avi Elkabetz, et le maire adjoint, Shlomo Malihi, ont participé à la manifestation, indique le quotidien Haaretz. Elkabetz a déclaré que “les habitants d’Afula ne veulent pas d’une ville mixte, mais plutôt d’une ville juive, et c’est leur droit, ce n’est pas du racisme”. Malihi a ajouté: “J’espère que la vente de la maison sera annulée pour que cette ville ne commence pas à être mélangée Nous n’avons pas de comité d’admission 1 comme dans les villes et les kibboutzim autour de nous, mais nous n’autoriserons un changement du caractère [juif] de la ville”.

Le président de la Liste arabe commune, Ayman Odeh, a écrit en réponse à cette manifestation : “Ce n’est pas une surprise que dans un pays qui a fondé 700 villes pour les Juifs et pas même une seule pour les Arabes, l’idée que les Arabes soient écartés ne choque pas les citoyens. Et pourtant, il est plus qu’un peu inquiétant de voir comment notre espoir de vivre ensemble s’effondre en raison de la haine et du racisme alimentés par le gouvernement”.

Un membre de la Knesset, Yousef Jabareen (Liste commune) a ajouté que “le racisme basé sur la supériorité ethnique [des Juifs] est devenu une réalité légitime sous ce gouvernement de droite, qui devrait ébranler le système politique et empêcher de dormir tous ceux qui se soucient de l’égalité et de la dignité humaine”.

 

Print Friendly, PDF & Email

Notes   [ + ]

1. Dans beaucoup de localités israéliennes personne ne peut s’installer sans avoir reçu l’approbation d’un comité local qui évalue si les candidats correspondent aux critères de la “communauté”. Est-il utile de préciser que le tout premier critère est généralement le critère ethnique ? Voir par exemple cet article.

2 Trackbacks & Pingbacks

  1. Israël stimule la montée en puissance des nationalismes ethniques agressifs en Europe – Pour la Palestine
  2. Israël stimule la montée en puissance des nationalismes ethniques agressifs en Europe | Réseau International

Les commentaires sont fermés.