Dans l'actu

Des colons juifs déversent leur purin dans une école palestinienne

Beaucoup d’Israéliens, tout imprégnés de la supériorité raciale qu’ils s’attribuent face à la population autochtone palestinienne, décrivent Israël comme “une villa dans la jungle”. Les agissements de ceux d’entre eux qui exercent aujourd’hui la plus grande influence sur leur gouvernement, les colons, conduisent cependant à s’interroger : dans cette “jungle”, ne sont-ils pas les animaux sauvages ? En voici un exemple (mais on pourrait en citer cent autres).

Des colons de la colonie juive illégale 1 de Shaare Tikva ont déversé leurs eaux usées dans une école palestinienne du village d’Azzun Atma, dans le district de Qalqilia, dans le nord de la Cisjordanie occupée, indique l’agence de presse Ma’an. Le directeur de l’école Azzun Beit Amin, Alaa Marabeh, a déclaré que le terrain de jeu de l’école est inondé par le purin déversé, provoquant une odeur nauséabonde à l’intérieur de l’école.

La cour de l’école, noyée sous les eaux putrides déversées par les colons israéliens

Le directeur a ajouté que c’est la deuxième fois en l’espace de deux mois que des colons israéliens se livrent à de pareilles exactions.

Il faut, a-t-il encore précisé, une dizaine de jours pour que le déversement sèche, ce qui constitue un problème sanitaire pour les élèves de l’école et les habitants des environs.

Entre 500 et 600.000 colons israéliens vivent dans des colonies réservées aux Juifs établies dans toute la Cisjordanie et à Jérusalem en violation du droit international, et le gouvernement israélien annonce régulièrement l’extension de la colonisation.

L’Autorité palestinienne n’a évidemment aucune autorité sur les colonies israéliennes en Cisjordanie, et les colons se livrent fréquemment à des violences contre les Palestiniens et leurs biens, en présence de soldats de l’armée, qui n’interviennent pratiquement jamais pour protéger les civils palestiniens attaqués. L’armée d’occupation n’est là que pour assurer la sécurité t les intérêts d’Israël et des Juifs. Dans la grande majorité des cas, les colons auteurs d’actes de violence sont assurés de l’impunité. Quand, exceptionnellement, ils sont poursuivis (devant des tribunaux civils, alors que les Palestiniens de Cisjordanie comparaissent devant des tribunaux militaires qui prononcent des condamnations dans plus de 99% des dossiers) les peines infligées sont dans l’immense majorité des cas ridiculement faibles.

L.D.             

Source : Ma’an

Print Friendly, PDF & Email

Notes   [ + ]

1. Toutes les colonies israéliennes de Cisjordanie, de Jérusalem et du plateau du Golan sont par définition illégales, qu’elles aient ou non été avalisées par le gouvernement israélien – NDLR