Dans l'actu

Des colons applaudissent à l’agression d’un jeune infirme palestinien par des soldats israéliens

Ali Abunimah

À Hébron, des soldats israéliens arrêtent un petit handicapé mental, le 19 octobre 2014.

Cette vidéo dérangeante prise par le vidéaste palestinien Samih Da’na et publiée par l’ONG israélienne B’Tselem montre les violences subies par un tout jeune handicapé mental palestinien. Au moment où les forces d’occupation israéliennes s’en prennent au garçon, les colons et leurs enfants applaudissent et adressent des insultes aux Palestiniens.

Da’na a pris cette vidéo le 19 octobre depuis sa maison dans la ville occupée de Hébron, en Cisjordanie, où les citoyens palestiniens sont inlassablement pris pour cibles par les violences de l’armée d’occupation et des colons.

Selon la description de la vidéo par B’Tselem, « on voit les soldats qui immobilisent le gosse, le menottent, lui couvrent les yeux d’un bandeau et l’enferment dans leur jeep, en dépit des cris des résidents pour dire que l’enfant est un handicapé mental. La vidéo montre également des colons de Kiryat Arba, observant l’incident de l’autre côté de la clôture de la colonie. On peut voir que certains adressent des encouragements aux militaires, ou lancent nombre de remarques racistes. »

Kiryat Arba, une colonie illégale jouxtant Hébron, abrite des colons israéliens connus pour être parmi les plus racistes et violents de Cisjordanie. Dans la description de la vidéo, B’Tselem explique que les forces d’occupation ont arrêté « un enfant palestinien, handicapé mental et qui n’a pas encore l’âge de la responsabilité pénale, le soupçonnant d’avoir jeté des pierres ».

« Le garçon, A. a-Rajbi (nom entier non cité pour des raisons de respect de la vie privée), qui aura douze ans dans un mois, a été arrêté après que des jeunes Palestiniens avaient lancé des pierres contre les militaires sur la route principale menant au quartier de Jabel Johar, à Hébron, à proximité de la colonie de Kiryat Arba », explique B’Tselem.

Le garçon « a été menotté, aveuglé à l’aide d’un bandeau et maintenu sur le plancher d’une jeep de l’armée pendant un quart d’heure environ jusqu’au moment où son père est arrivé et a convaincu les militaires de relâcher son fils, un handicapé mental incapable de parler ».

Quand des jeunes Palestiniens lancent des pierres vers les soldats d’occupation lourdement armés, il s’agit d’une forme d’autodéfense communautaire, de protestation et de résistance, mais les forces d’occupation prétextent souvent de la chose aussi pour extorquer des aveux sous la torture et intimider les enfants et les jeunes Palestiniens afin qu’ils se muent en informateurs.

Israël est le seul pays au monde qui défère des enfants – et uniquement des enfants palestiniens – devant des tribunaux militaires.

À remarquer également : En un endroit de la vidéo, on, peut voir l’un l’un des enfants des colons avec dans les mains un objet ressemblant à un pistolet (dans le coin inférieur gauche de la prise de vue). La vidéo ne permet pas de voir s’il s’agit d’une arme réelle ou d’un jouet :colons-revolver


Publié sur The Electronic Intifada le 21 octobre 2014.
Traduction pour ce site : JM Flémal.

abunimahAli Abunimah, journaliste palestino-américain est le cofondateur de ’The Electronic Intifadaet auteur du livre « One Country : A bold Proposal to end the Israeli-Palestinian Impasse »
On peut suivre Ali Abunimah sur Twitter : @AliAbunimah

D’autres articles du même auteur sont publiés sur ce site.

Print Friendly, PDF & Email