L'actu

Des centaines d’élus espagnols dénoncent l’apartheid israélien et prennent position en faveur de BDS

Des centaines d’élus de l’État espagnol approuvent publiquement la campagne BDS pour les droits des Palestiniens. Parmi eux des maires, des conseillers municipaux, des membres du parlement, des présidents de parlements régionaux et des membres du Parlement européen 1.

À l’occasion de la Journée internationale de solidarité avec le peuple palestinien, plus de 350 représentants élus espagnols – maires, conseillers municipaux, parlementaires nationaux et régionaux, présidents de parlements régionaux et membres du parlement européen – ont publié une lettre ouverte en faveur des droits humains des Palestiniens. Ils ont dénoncé le racisme et la discrimination institutionnalisés d’Israël comme «apartheid» et ont exprimé leur soutien au mouvement Boycott, Désinvestissement et Sanctions (BDS) comme le seul instrument viable pour parvenir à une paix juste et durable pour le peuple palestinien.

À ce jour, le parlement espagnol a affirmé que le droit de défendre les droits des Palestiniens par l’intermédiaire de BDS est protégé par la liberté d’expression et d’association. Le Conseil municipal de Barcelone a voté pour mettre fin à la complicité des violations du droit international par Israël et plus de 80 institutions publiques se sont déclarées «zones franches d’apartheid», attachées au respect des droits humains et refusant la complicité des crimes israéliens contre le peuple palestinien.


Source : Hundreds of Elected Officials in the Spanish State Endorse BDS for Palestinian Rights

Print Friendly, PDF & Email

Notes   [ + ]

1. Lequel “parlement” a pourtant voté le 1er juin dernier une résolution nauséabonde à propos de la lutte contre l’antisémitisme, inspirée en partie par les lobbies sionistes, de sorte que ce texte infâme assimile la critique de la politique d’Israël à l’antisémitisme. – NDLR